à la Une
Publié dans consommer, c'est voter

Entretien avec le soleil ;)

Quelles est la différence entre les crèmes solaires chimiques et minérales ?

Les crèmes chimiques ne laissant pas la peau blanchie après application, ont un gros succès depuis des dizaines d’années. La plupart de toutes les marques de la grande distribution ne proposent que des recettes élaborées chimiquement. Mais pourquoi ?

Les Crèmes Solaires Chimiques

Très courantes sur le marché, ces crèmes proposent des filtres ultraviolets chimiques pour protéger la peau. Vous retrouverez ces principaux composants : avobenzone ou Parsol 1789, dioxybenzone, oxybenzone, Meroxyl XL, salicylate, 3-BC, 4-MBC, Parsol 340.

Ces filtres absorbent les rayons du soleil.

Pour être efficace l’application de la crème doit se faire 15/20minutes avant l’exposition et être répétée toutes les deux heures.

Avec sa texture fluide, elle est facile à appliquer, c’est bien pratique. Mais comme souvent, le côté « pratique » est souvent un piège pour l’environnement ou le corps humain.

En effet, ces produits sont très irritants, toxiques et provoquent des réactions allergiques. Certains des composants s’oxydent à la lumière et perdent aussi en qualité.

Il faut également savoir que les filtres contenus dans ces produits favorisent la destruction des microalgues dont se nourrissent les coraux.

Les Crèmes Solaires Minérales

Elles contiennent essentiellement des filtres ultraviolets minéraux ou physiques. En clair, le composant actif qui protège est à base de roches.

Une crème solaire minérale agit comme un véritable écran en réfléchissant les rayons UV. Il suffit d’en appliquer et vous êtes donc immédiatement protégé.

Une protection minérale présente moins de risques d’allergies et convient à tous les types de peaux, même les plus sensibles. En outre, elle est tout aussi efficace qu’une crème solaire chimique et s’avère plus respectueuse de l’environnement.

Lucille et Allan se sont associé pour lancer leur produit respectueux de l’homme et des océans, de la composition à l’emballage. Kerbi a été lancé en avril 2021 en Bretagne et est, à la veille d’une rupture de stock !

Côté esthétique, cela ne plaît pas tout le monde car le côté réfléchissant implique que la crème ne soit pas absorbée par la peau et laisse donc une fine pellicule blanche.

Pour les peaux blanches ou claires, la recette minérale est réellement à préférer.

Pour faire sa crème solaire minérale soi-même, rien de plus simple

Ouverture du Shop Le Flamant Vert

à la Une
Publié dans L' instant ZIK !

KIKI

Sur une musique accessible à tous, Julien Doré a voulu repiquer là où ça fait mal. Dans Kiki (Le Kiki de tous les Kikis), le chanteur s’adresse à un enfant, met en scène cette nouvelle génération et n’oublie aucun détail.

Kilian MBAPPE, grand footballeur et modèle pour sa génération est cité afin de mettre un point sur l’importance du rêve et de l’espoir.

Tu ne verras pas de tigres, ni de gens s’aimer. Ils étaient trop fragiles, ils l’ont dit à la TV.

Le chanteur parle de deux disparitions inquiétantes : L’amour entre les gens et les animaux (seuls 3% des animaux sur cette planète, sont sauvages). Deux choses devenues trop fragiles face aux puissances et à la folle crédibilité des médias.

La génération des 30/40ans paraît perdue, impuissante et fatiguée de ce quelle subit au quotidien.

Tout ca tient qu’ à un fil, qu’on a mal déroulé.

Cette chanson est comme un passage de flambeau aux moins de 20ans, qui, s’ils ne sont pas fatigués, referont éclore l’amour et revivre les animaux.

L’Histoire l’a prouvé depuis le début de son histoire : La haine n’a jamais rien apporté de bon. A chaque fois, cela s’est mal terminé. Ne lâchons rien, Restons Ensemble !

à la Une
Publié dans Les bonnes idées

Vivre ses rêves

Nous sommes en vie pour environ 80 ans, la Terre est grande et les possibilités infinies. Nous avons tous des rêves. Que ce soit un endroit oû vivre, un métier qui nous plaît plus que celui pour lequel nous avons été formé, une activité qui nous attire, rien ne nous empêche de les atteindre.

3 choses nous séparent de nos rêves : – Le manque d’engagement- Le manque de travail- Le manque de patience. Réunissez ces 3 atouts et vous ouvrirez toutes les portes

Cela implique de faire appel à une partie de nous, qui n’a pas beaucoup l’occasion de pointer le bout de son nez : Le Courage. Etre capable de sortir de sa zone de confort est, sur beaucoup de sujet, la clef pour garder la forme et rester en phase avec soi-même.

Nous avons tendance à associer le mot risque avec « danger », « peur » ou « effort ». Nous devrions plutôt nous concentrer sur des mots comme « nouveauté », « évolution » ou encore « chance ».

La peur d’échouer ? Mais pour échouer, il faut essayer

Lorsque nous essayons, nous sommes conscients que la réussite impose forcément des passages plus durs, frustrants ou décevants mais un bon mental permet d’enjamber ces étapes un peu moins sympas. Il faut bien dire que malgré le soutien des proches, nous sommes seuls face à nos sentiments.

Certaines personnes seront vues par leurs famille comme « le marginal ». Et face à cette pression sociale, vous-même, allez parfois un peu flancher et vous demander pourquoi vous ne pourriez pas vous contenter d’une bonne pizza devant l’Amour est dans le pré, comme tout le monde ???
Mais bon, vous menez un combat vers le sens de Votre vie et cela vaut bien quelques moments de solitude.

S’accepter tel que l’on est et ne pas se comparer aux autres est un bon début pour trouver le courage de vivre Sa Vie

Réaliser l’un de ses rêves ou vivre la vie qui nous ressemble demande beaucoup d’énergie et d’implication. L’esprit est sans arrêt remit en question, alors il faut absolument faire entrer dans les 24H d’une journée, du temps pour soi, de la détente et du plaisir.

Et si l’argent n’existait pas, que feriez-vous ?

Nous vivons dans une société complètement dirigée et menée par l’argent. Bien évidemment que ces petites pièces et billets sont utiles pour payer les factures et manger. Et pourtant il est primordial de passer plus de temps à réfléchir sur des choses que l’on aimerait faire sans argent , plutôt qu’à chercher à comment gagner pluss d’argent pour faire des choses que l’on aime.

J’accepte de faire des sacrifices aujourd’hui pour peut-être ne plus en faire demain

à la Une
Publié dans L' instant ZIK !

On tourne en Rond

Les paroles sont ICI, c’est le moment d’ouvrir une seconde fenêtre et de lire en écoutant

Etat des lieux de l’évolution de l’Humanité…

Et pourtant, il suffirait juste qu’on estime que tout ça est dépassé, démodé, HAS BEEN, pour que tout soit différent.

Je suis un Homme et je mesure tout l’horreur de ma nature.

***

Et si on arrêtait de tourner en rond sur les mêmes sujets sans fin ?

Et si on se remettait à apprendre ? Apprendre du monde, Apprendre des autres …

Et si on prenait le temps de réfléchir et de vraiment, Evoluer ?

Nous sommes de passage sur Terre, environ 80 ans, est-ce que tout cela vaut-il vraiment la peine ?

Regarder un coucher de soleil et envoyer un selfie au monde pour dire « j’y étais », c’est sympa mais ça ne vaut pas le fait d’avoir quelqu’un avec qui partager cet instant.

à la Une
Publié dans Les bonnes idées

POC !

Le TOC, le trouble obsessionnel compulsif et le trouble de la personnalité obsessionnelle compulsive (POC) sont trois caractères différents avec pour seul point commun le fait que certaines idées peuvent tourner en boucle dans la tête.

La personnalité obsessionnelle compulsive toucherait entre 3 et 8 % de la population. On la reconnaît par un besoin sans cesse d’ordre, de perfection, de contrôle, de recherche d’excellence, dans tous les secteurs de la vie et sans marge de manœuvre.

Les personnes obsessionnelles compulsives estiment que le monde fonctionnerait mieux si toutes les personnes faisaient comme elles.

Les personnes ayant une POC ( personnalité obsessionnelle compulsive ) adorent les détails, l’organisation et les choses bien carrées; rien ne doit dépasser. Elles manquent de flexibilité et sont plutôt conservatrices. Ces obsessionnelles ont du mal à déléguer, de peur que la tâche soit mal faite. Elles jugent les autres en fonction de leur niveau de performance. Maniaques du contrôle selon leur entourage, elles sont décrites comme rigides, intransigeantes et critiques inlassables »

A terme, la moindre action est ralentie ou reste inachevée. Le patient se renferme, se méfie des autres et devient très solitaire. Les principales conséquences sont la dépression persistante et la consommation d’alcool.

Bien entendu, les individus obsessionnels ne souffrent nullement de leur façon d’être… Afin de conserver un sentiment de contrôle, ces patients se concentrent sur les règles, les moindres détails, procédures et sur les listes. Par conséquent, le point principal d’un projet ou d’une activité est perdu. Ils vérifient à plusieurs reprises s’ils n’ont pas commis d’erreur et accordent une attention démesurée au détail. Ils ne font pas bon usage de leur temps, exécutant souvent les tâches les plus importantes en dernier. Ce sont en général, leurs proches qui leur demandent de consulter un psychologue, lassés et fatigués avec le temps, des remarques.

Les obsessionnels estiment que le monde fonctionnerait mieux si tout le monde était comme eux. Car ils ont toujours raison. Mais ils sont réputés pour gérer les situations avec inflexibilité et sans considération pour la détresse des autres.

Les symptômes de ce trouble peuvent s’atténuer en 1an, mais la rechute sur une vie reste encore assez méconnue.

Les Solutions

Elles ne sont pas évidentes car le patient est souvent rigide et obstiné. Une psychothérapie ou une thérapie cognitive et comportementale restent les meilleurs moyens d’améliorer le comportement du patient et de diminuer la frustration de l’entourage.

Témoignage

Vincent Trybou est psychologue clinicien spécialisé dans les troubles du comportement et fait part d’une expérience avec un patient pour lequel il a très vite comprit qu’il souffrait d’une personnalité obsessionnelle compulsive ( POC) :

Un homme, la quarantaine, arrive dans mon cabinet un lundi matin. Il est accompagné de sa femme. C’est elle qui l’a forcé à venir. Pour une raison très simple. Elle ne le supporte plus. « Il est constamment en train de tout critiquer, me dit-elle devant lui, rien n’est jamais comme il veut. Il me demande sans cesse pourquoi j’ai encore acheté un pantalon, pourquoi on prend du dentifrice trop cher, pourquoi les lumières sont allumées. Il note toutes nos dépenses dans un carnet, au centime près ! Il est constamment sur le dos des enfants pour les devoirs. Il est capable de les mettre plus bas que terre quand ils n’ont pas de bonnes notes. Les câlins et la chaleur humaine, il ne connaît pas. C’est un homme rigide, froid, donneur de leçons. Il est têtu, buté. Il a toujours raison. Personne ne trouve grâce à ses yeux, sauf les gens à la télévision qui parlent comme lui. La société est là pour faire une génération d’assistés, notre monde est décadent, selon mon cher mari… »

Hervé écoute sa femme, le visage fermé. Puis il m’explique que ce rendez-vous est une perte de temps, que madame est dépensière et qu’il est important de tirer les enfants vers le haut. Il décrit également des soucis au travail avec ses collègues : le courant ne passe pas avec eux, car ils ne sont pas sérieux. Si les gens faisaient comme il l’entend, tout serait mieux, cela ne fait aucun doute !

Retour sur le TOC et les troubles du comportement

à la Une
Publié dans Les bonnes idées

Notre amie la Gaulthérie

La gaulthérie doit son nom à Jean-François Gaulthier (1708-1756), médecin-botaniste du roi au Québec.

 Ce petit arbuste, de moins de 15 cm, pousse en Amérique du Nord et en Chine. Aujourd’hui, la récolte se fait principalement au Népal. Connue pour son odeur chaude et camphrée, la gaulthérie offre de nombreuses vertus médicinales.

Les indiens du Canada mâchaient et faisaient infuser de la gaulthérie pour faire tomber la fièvre et apaiser les douleurs articulaires.

Aujourd’hui, la petite baie est utilisée essentiellement, en huile essentielle dans le milieu sportif car elle est réputée pour soulager les douleurs musculaires (crampe, entorse, mal de dos, élongation). Cependant, elle ne doit pas être utilisée plus d’une semaine car elle est neuro toxique pour le sang.

La Gaulthérie est très efficace pour lutter contre les inflammations articulaires, musculaires et ligamentaires grâce à son pouvoir antalgique et anti-inflammatoire.

Beaucoup d’autres bienfaits connus : cardiovasculaires, circulatoires, hépato-stimulante, anti douleur, migraines, céphalées d’origine alimentaire et hépatique.

Quelques recettes …

Déposez quelques gouttes en massage doux sur les zones douloureuses trois fois par jour, idéalement en association avec de l’arnica.

Sur une entorse, associez 10 gouttes d’huile essentielle de gaulthérie, 10 gouttes d’huile essentielle de romarin officinal, 5 gouttes d’huile essentielle de laurier noble dans 15 ml d’huile végétale de macadamia ou d’amande douce, massez.

Pour calmer un rhumatisme, mélangez 1 goutte d’huile essentielle de gaulthérie, 1 goutte d’huile essentielle de thym et 1 goutte d’huile essentielle de basilic exotique à 3 gouttes d’huile végétale de noisette.

En cas de mauvaise circulation sanguine : diluez plusieurs gouttes d’huile essentielle de gaulthérie dans une huile végétale et massez les jambes en remontant en direction du cœur.

Dans le Bain…

Pour se détendre et apaiser les contractures, ajoutez 10 à 12 gouttes d’huile essentielle de gaulthérie dans l’eau de votre bain.

Précautions

La gaulthérie est déconseillée pendant la grossesse et l’allaitement ainsi qu’aux enfants de moins de 12ans. 

La plante contient du salicylate de méthyle, molécule ayant donné l’aspirine. Elle est donc fortement déconseillée aux personnes allergiques à l’aspirine

Il est très fortement déconseillé de prendre de l’huile essentielle de gaulthérie par voie interne. 

Et dans le Jardin…

On plante la gaulthérie couchée de préférence à l’automne, mais la plantation au printemps est tout à fait possible pour les sujets achetés en conteneur.

La gaulthérie aime les sols acides et se plaira donc dans de la terre de Bruyère.

  • Pour la constitution d’un parterre de gaulthérie, espacez chaque plant d’1 m en tous sens
  • Préférez les zones ombragées aux heures les plus chaudes de la journée.

Cet arbuste s’adapte parfaitement à la culture en pot pour vos terrasses et balcons, aux massifs d’arbustes de bruyère ou en isolé.

à la Une
Publié dans Les bonnes idées

Quand les générations coupent les ponts

Nous observons de plus en plus que la communication et les rapports sont compliqués dans les familles et plus généralement entre les générations.

Une vie est composée de 4 parties : l’enfance, l’adolescence, l’âge adulte et la vieillesse.

Depuis l’apparition de ce virus, chaque partie souffre. Tout le monde est concerné, tout le monde a son lot d’ennui.

Cependant, les jeunes ont le sentiment d’être sacrifiés. Personne pour les entendre et les plus âgés ne se montrent pas solidaires. Lorsque l’idée de maintenir confinées les personnes à risques (ceux qui meurent de la maladie ) avait été soulevée, des associations, en soutien aux personnes âgées vivant seules, avaient crié à la discrimination. Alors ce sont les jeunes que l’on a enfermé. Privés d’études, de diplômes, de travail sans pour autant les aider à se loger ou à se nourrir, les plus jeunes et tous ceux dont le salaire a été baissé ou supprimé, ont regardé dans l’indifférence la plus totale, les plus âgés continuer à aller chez le coiffeur, à faire leur marché, à s’occuper de leurs petits enfants, à naviguer entre leurs résidences principales et secondaires, sans aucune perte financière.

Parce que oui, il y a une différence de taille. Tandis que le niveau de vie moyen des seniors, qui détiennent l’essentiel du patrimoine, n’a pas pâti, jusqu’à présent, de la crise, les conditions de vie des « juniors », sur les plans économiques et sociales, se sont elles, grandement détériorées.

Les études sont plus longues et tout le monde ne sera pas diplômé. Les diplômes ne garantissant même plus de trouver un emploi, l’entrée dans la vie active se durcit pour cette génération. Et les chances s’amenuisent au fur et à mesure que les boucliers d’aides dans le cadre de la crise Covid se lèvent.

Alors les discussions deviennent difficiles, voire impossible. On parle de fossé entre les générations. Mais Pourquoi ?

Cela vient tout d’abord, qu’au cours des différentes étapes d’ âges, les possibilités physiques et psychiques qu’offre la nature sont différentes, tout comme la manière d’être et d’agir.  C’est la méconnaissance de ces possibilités de chaque âge et, surtout, le manque de respect des différences dans la manière d’être, de ressentir et de penser qui font que les écarts se creusent.

Il y a d’un côté, la génération qui, sans cesse, compare l’ incomparable, il y a les adeptes du « c’était mieux avant », ceux qui partent du principe qu’ils ont beaucoup souffert et que les autres ont une vie ultra facile et il y a les derniers qui … prennent sur eux.

C’est un méga bazar, dont on ne sait pas qui en est conscient, qui veut changer, qui s’en fout, qui est capable de reconnaître certaines choses, qui en souffre, qui ne veut rien savoir.

Les psychologues disent que l’erreur consiste à considérer ou à juger le com­por­te­ment des personnes d’un autre groupe d’âge que le sien, avec les préjugés de son propre groupe d’âge.

 La clé pouvant permettre d’éliminer ces conflits réside dans la compréhension et l’acceptation du fait que les personnes de différents âges n’ont pas les mêmes devoirs, les mêmes responsabilités, les mêmes buts, ni la même culture.

3 associations d’Orly, ont monté un spectacle intergénérationnel pour recréer du lien.

C’est une façon de rester dans la vie, tout en faisant sauter les clichés qu’on a les uns envers les autres, confirme Sara, 78 ans. En fait, pour nous, ces jeunes, c’est de l’or ! » « Et les vieux, c’est du granit ! » réplique, du tac au tac, Yassine, 12 ans. « C’est vrai, quoi, ils ont vachement la patate ! » Notre vision des vieux a changé. On pensait qu’ils ne pouvaient rien faire. Surtout avec nous ! Amar, 15ans

Avant d’écrire cet article, j’ai énormément lu sur le sujet. De simples témoignages à des explications psychologiques et sociologiques, j’ai découvert des textes clairs que j’aurai été incapable de coucher sur du papier mais qui m’ont permis de remettre certaines choses à l’endroit. Plus on sait, plus la vie devient simple, alors je vous partage le suivant qui, j’en suis certaine, éclairera certains d’entres vous :

On résume les générations qui se retrouvent présentement en présence sur notre bonne vieille Terre.  Les «traditionnalistes» ou «vétérans» sont nés avant la fin de la seconde guerre mondiale et ils sont les héritiers de la grande dépression économique des années 30. Ils se caractérisent par leur respect des supérieurs, l’acceptation des valeurs religieuses, leur attitude loyale à l’endroit des institutions et la croyance qu’un emploi doit durer toute une vie.  Les «baby-boomers» sont nés dans l’après-guerre et ils représentent aujourd’hui la tranche d’âge des travailleurs les plus âgés.  Leurs valeurs tournent autour de la santé et du bien-être, du développement de soi et de l’implication.  Pour leur part, les membres de la «génération X» sont nés entre le milieu des années 1960 et la fin des années 1970.  Groupe d’enfants-rois devenus adulescents, celui-ci compose la plus large part de la population active.  Ils ont appris à faire preuve d’indépendance dans un monde marqué par les restructurations et les licenciements dont ils ont pu eux-mêmes être les victimes ou dont ont pu être victimes leurs proches.  Ils ont perdu la confiance que les générations antérieures pouvaient témoigner à leurs supérieurs.  Les membres de la «génération Y» sont nés entre la toute fin des années 1970 et le milieu des années 1990.  Il s’agit de la première génération qui a fait l’expérience généralisée du PC.  Fortement influencés par l’individualisme de leurs parents, ces jeunes travailleurs, qui commencent juste à pénétrer le marché du travail, doivent confronter les incertitudes de ce marché du travail et le fait qu’aucune place ne leur est assurée.

Et c’est la cassure ! Les discussions et les dialogues sont parfois rompus, tellement les différences sont grandes. Certains adultes ne trouvent plus d’autre solutions que de s’éloigner de leurs parents.

Il est pourtant pluss que temps de se ressaisir et de rester unis.

Les anciens ont tendance à faire sentir que les jeunes sont assis dans une vie bien plus simple que la leur, tandis que les plus jeunes n’acceptent plus d’être arrivés dans ce monde où tout est à refaire, en essuyant toutes les « critiques » de ceux qui l’ont construit.

Dans un monde capitaliste où le « toujours plusss » n’a pas de limites, tous ces jeunes, non avides d’argent mais de respect et de travail bien fait, sont peut-être la clef de tout cette souffrance. Toujours mieux éduqués et plus productifs, la nouvelle génération moins matérialiste, relativise vite et comprend qu’une vie heureuse ne s’offre pas forcément par des euros. Arrivera t-elle à faire mieux que ceux qui étaient fatigués ?

à la Une
Publié dans consommer, c'est voter

Amour, Contrôle, Sécurité, Sérénité ?

Soyons réalistes, dans une société capitaliste, individualiste et matérialiste, les objets occupent une place très importante.

Les femmes et les hommes s’expriment et existent par des objets utiles ou non qu’ils ont en leur possession.

Nous allons voir que collectionner est un moyen de combler certains manques.

Collectionner c’est la notion de contrôle et de puissance.

Homme ou femme, la passion de la collection à la pré-adolescente et à l’âge de la retraite, quelle qu’elle soit, est lié à un manque de puissance individuelle sur les autres individus. Un manque de contrôle sur les autres.

Depuis des décennies, les amateurs acharnés d’objets ne parviennent pas à expliquer cette pulsion, cet appétit insatiable d’acquisition qui remplit leur vie.

Ils ressentent tous la même émotion lorsqu’ils trouvent un objet, le même désespoir quand
ils ne peuvent pas l’acquérir
.

Cela me fait penser à un véritable comportement amoureux. D’ailleurs, ne disent-ils pas fréquemment à propos d’un objet «j’ai eu le coup de foudre»?

Les collectionneurs lorsqu’ils acquièrent un nouvel objet reproduisent le schéma psychologique de l’enfant qui va s’emparer d’un doudou au moment où il prend conscience que sa maman peut s’absenter.

C’est entre 7 et 12 ans que les premiers désirs de collectionner apparaissent.

4 caractéristiques communes entre le collectionneur enfant et adulte ont été recensés : le désir de possession, le besoin d’activité spontanée, l’entraînement à se surpasser et
la tendance à classer.

Une fille va se diriger vers une collection de girafes ou de chats sous toutes ses formes avec une logique d’accumulation qui rassure et sécurise.

L’homme aura plutôt tendance à être organisé et se diriger vers une collection d’étiquettes de vin de Bordeaux entre 1900 et 2000.

C’est aussi inutile, mais c’ est plus efficace car plus limité par rapport au côté « infini » d’une collection de girafes. Mais c’est aussi très intéressant dans la comparaison.

Un cerveau masculin construit et un cerveau féminin englobe. Cela nous apprend qu’il y a différentes approches sur les objets.

Chez un homme, une fois la collection terminée, c’est un peu la raison de vivre qui se termine aussi. C’est un mélange entre le sentiment d’achèvement et la perte du contrôle total.

C’est pareil concernant la collection de mandats qui permet aux âmes politiques de garder le contrôle, la puissance et la sécurité.

à la Une
Publié dans consommer, c'est voter

Sommes-nous vraiment les meilleurs ?

« La France a le meilleur service de santé du monde » entend-on régulièrement… Et pourtant selon l’étude de Bloomberg, nous ne sommes que 19eme dans le classement des systèmes les plus efficaces. 19eme entre la Malaisie et l’équateur.

En effet, le groupe financier américain a réalisé son étude sur ces trois critères : espérance de vie, coût par habitant et part du PIB.

Notre espérance de vie est classée 10eme au rang des plus élevées, on pourrait donc croire que les résultats sont satisfaisants mais cela coûte 12.5 % du PIB, ce qui nous classe 4eme au rang du classement des pays qui dépensent le plus en matière de santé.

 Le résultat de l’enquête sur le pays qui gère le mieux le rapport coût/efficacité est Hong Kong, suivi de Singapour et du Japon. Trois pays où l’on vit vieux sans que cela n’ampute trop le budget de la collectivité.

Dans ces trois pays asiatiques, les habitants ont des alimentations plus saines et sont donc plus résistants.

La Suisse est 45eme et les Etats-Unis arrivent en 46eme position avec un coût de 8608$ par habitant.

Le modèle français, basé sur la solidarité l’est-il encore ? Est-il toujours aussi performant que la réputation dont il peut jouir ? En tout cas, il est apparu en difficulté face à cette pandémie. Les masques, les fournitures pour le personnel, puis les vaccins. Les hôpitaux manquent toujours de lits de réanimation et le personnel soignant s’épuise au point de provoquer les colères répétées. 

« Les conditions de travail sont difficiles parce qu’on a une quantité de patients impressionnante. Les aides-soignants peuvent se retrouver tout seul pour une vingtaine de patients », s’exaspère une étudiante infirmière au micro de Yahoo. La jeune femme affirme avoir travaillé presque 200 heures en un mois et dénonce des conditions de travail « inhumaines ». 

à la Une
Publié dans Les bonnes idées

Des parfums naturels

Quelles soient cuisinées pour assaisonner un plat en cuisine ou infusées dans une tasse, les herbes aromatiques sont excellentes pour nous.

Les herbes aromatiques se développent aussi bien en extérieur qu’en intérieur et ont le pouvoir de laisser un agréable parfum derrière elles.

Planter du basilic au pied des tomates permet de proposer un univers ombragé mais chaud à la plante. Et vice versa car l’odeur du basilic repousse certains parasites amateurs des pieds de tomates. Un excellent duo qui n’ attend plus que la mozzarella 🙂

Si vous êtes adeptes de la cuisine asiatique ou indienne, ayez de la coriandre fraîche. Cette plante est très facile a cultiver. Elle n’aime juste pas, les endroits venteux. Vous pourrez parfumer votre wok de cabillaud avec de la coriandre fraîche coupée au ciseau et la sauce Yakitori. Un régal !

La menthe est un vrai concentré de micronutriments. En infusion les soirs d’été sur une terrasse au calme, c’est une ode à l’évasion. Découpée au ciseau avec des concombres ou dans une salade de melon, pastèque et graine de courge, c’est délicieux.

Le thym a énormément de vertus et, est présent dans beaucoup de remèdes médicinaux. Il calme les maladies respiratoires, et les infections de la bouche. Cette plante aromatique diminue les sécrétions nasales et les dérèglements intestinaux. Elle est connue également pour son côté « anti vomitif »

Au-delà des aspects diététiques et médicinaux, les plantes aromatiques offrent un « effet déco » aussi bien dans votre salon, votre cuisine, votre balcon ou votre jardin.

En pots classiques ou dans n’importe quel objet original, vous pourrez allier parfums naturels et ambiance apaisante n’importe où.

à la Une
Publié dans consommer, c'est voter

Les Sciences avant Tout

En 2019, le magazine « Sciences et vie » est racheté par le géant ReworldMedia et depuis c’est un bras de fer qui oppose la rédaction et le principal actionnaire.

La rédaction met en garde ses 400 000 abonnés et ses 4 millions de lecteurs que du contenu, faux dans son information, est publié sur le site internet « Sciences et Vie » sans son accord.

L’équipe de journalistes s’inquiète du manque de moyen soudain, alors que la direction estime que l’on peut produire de l’information scientifique sans journalistes scientifiques. C’est une menace pour la rédaction.

20 journalistes sont remplacés par des pigistes non scientifiques. Côté site internet, les journalistes scientifiques sont remplacés par des « chargés de contenus ». La nouvelle directrice ainsi que le nouveau rédacteur en chef n’ont aucune expertise.

En septembre, les deux remplacés Hervé Poirier et Mathilde Fontez annoncent leur départ.

Les restants entament trois jours de grève et obtiennent beaucoup de soutien dans la sphère scientifique et auprès des abonnés.

En 2020, seuls 180 000 exemplaires sont vendus.

On ne peut pas, penser d’abord, à créer du clic avant d’informer.

Après une forte médiatisation et un rassemblement devant le siège du groupe pour dénoncer le manque d’indépendance, le gouvernement est interpellé. Cela ne donnera absolument rien. La ministre de la culture rappelle  »  « n’est assorti d’aucune condition quant à la présence de journalistes au sein des rédactions » !

Fin mars 2021, la quasi totalité de la rédaction démissionne dont les 5 rédacteurs experts. Le groupe annonce que les 9 employés ne seront pas remplacés. A partir de ce moment, il n’y a plus aucune expertise scientifique à « Sciences et Vie ». Restent maquettistes, iconographes, et un journaliste spécialisé nommé rédacteur en chef adjoint.

L’argent à prit le dessus sur les sciences, en pleine pandémie et en pleine ère où la culture scientifique se perd chez le grand public.

Lundi 10 mai 2021, Hervé Poirier, ancien directeur de la rédaction de Science & Vie a annoncé le lancement fin juin d’un nouveau magazine scientifique : Epsiloon (prononcez Epsilon), qui en mathématiques « désigne le tout petit (la quantité infinitésimale) et l’immensément grand ».

Rendez-vous sur Ulule pour les soutenir jusqu’au 10 juin 2021.

Cliquez sur les images ci-dessous pour les faire défiler en plus gros et découvrez les soutiens TWITTER.

La nouvelle équipe espérait 1500 participations sur un mois et c’est 12 000 abonnements qui ont été souscrits en moins de 24H.

Aujourd’hui, à midi, le compteur dépassait les 26 110 abonnements !

Le groupe Unique Héritage Media, plus connu pour son activité de presse jeunesse (Fleurus Presse, Disney Magazines…), s’est aussi associé au projet en y un investissant un peu plus d’un million d’euros, avec cette « idée folle de rajeunir la presse d’actualité scientifique ».

Abonnée à « Sciences et Vie Junior » il y a plus de 20 ans, puis, abonnée à « Sciences et Vie », grâce à mon mari qui l’était depuis plus de 15ans, nous avons suivi cette équipe de journalistes scientifiques dans leur nouvelle aventure. Ils ont bercé notre enfance, on leur devait bien ça ! Le Flamant Vert est donc l’un des premiers abonnés d’ EPSILOON, Et Vous ?

Vous pouvez, encore cliquer sur les images ci-dessous afin de lire les messages de ceux qui ce sont abonnés dans les premières 24H 🙂

Voici l’équipe qui vous transmettra cette culture scientifique tellement importante et qui bercera peut-être dorénavant vos enfants et petits-enfants.

à la Une
Publié dans consommer, c'est voter

Cuir et Terre

C’est l’Histoire de Lilian attiré depuis tout petit par les colliers de traits en cuirs des chevaux de son papa !

Arrivé en 1977 à Londres, avec sa femme et 20 livres en poche, le jeune homme découvre la maroquinerie indienne.

1 an après, c’est le retour en France et le début de l’aventure. Le jeune couple se lance dans la vente de sacs en cuir venant d’Inde et se fait connaître à Paris.

A l’époque, nous n’étions pas conscients de l’impact des conditions de fabrication.

Après 4ans d’intense activité et une prise de conscience, Lilian se lie avec une nouvelle co-équipière qui souhaite ouvrir un atelier de maroquinerie mais qui est seule.

Je ne voulais pas faire du business pour pouvoir m’offrir du Château Petrus.

Nous sommes en 1984 et la société Cuir et Terre est créée. Le cuir pour la maroquinerie et la terre pour les pots en grés. Installés du côté d’Angers, 4 boutiques saisonnières en Bretagne et en Vendée ouvrent rapidement.

Inspiré par les rues parisiennes, Lilian dessine les modèles, transmet les patrons et la collaboratrice confectionne les produits avec une équipe de 4 personnes.

A la fin de leur collaboration, Lilian ouvre son propre atelier et offre 7 emplois au-dessus du salaire minimum Français.

Les conditions de travail sont saines et sympathiques. Le management se fait en toute transparence ce qui apporte 20% de productivité en plus.

Notre activité s’est développée en France au moment où tout le monde délocalisait

Au début des années 2000, un accident de voiture va contraindre Lilian à revoir la logistique.

En créant des partenariats avec 4 ateliers pour sous-traiter la fabrication, il sauve le travail des façonniers des pays de la Loire et permet à des personnes en réinsertion d’apprendre les métiers du cuir.

Lilian et Anne mesurent, découpent, collent les cuirs. Ils apportent leurs énergies à toutes les étapes jusqu’ au contrôle final.

Trois enfants plus tard, le couple accomplit une nouvelle étape et s’ouvre une fenêtre sur le monde.

Leur fils Richard, informaticien se lance dans la création du site web. Marion, une de leurs filles fait une formation en maroquinerie pour rejoindre l’équipe et se chargera par la suite de la gestion des réseaux sociaux après l’ouverture de la page Facebook et du compte Instagram. Caroline la seconde, jouera les mannequins pour présenter les sacs et autres merveilles.

L’entreprise reste très familiale et allie avec succès, la sobriété et l’élégance. Effectuer un travail de qualité et faire plaisir reste leur priorité. Ils n’ont pas attendu la vague du « Made in France » pour faire du « Made in France » ou proposer des conditions de travail éthiques.

L’essentiel dans la vie est d’avoir un toit, une petite assiette et un verre de vin.

Je vous laisse choisir la couleur !

Il y a quelques semaines, le Flamant Vert s’est offert une ceinture ! Et c’est sans regret. Un produit de qualité, durable, un achat dont il est fier. Même recevoir la facture est un plaisir car c’est l’occasion de découvrir un petite message manuscrit offert par Anne.

Le Coup de Cœur du Flamant Vert !

La Trousse petite ou écolière en cuir couleur cèdre

Aujourd’hui, Lilian et sa femme s’apprête à proposer un emploi dès septembre 2021 pour la gestion du site, des réseaux sociaux et de la communication en général de l’entreprise.

L’équipe du Flamant Vert vous souhaite le meilleur pour la suite !

CUIR ET TERRE

https://www.facebook.com/cuiretterre

à la Une
Publié dans consommer, c'est voter

Le Retour à l’Anormal

Le président de la république a annoncé la réouverture de quasi toutes les infrastructures.

Je ne regarde pas la TV, ne m’informe que par internet via des rédactions n’appartenant pas à des milliardaires, la presse étrangère et scientifique. Il est important de le préciser.

j’ai l’impression que la communication officielle a encore été mauvaise puisque après avoir pris connaissance de plusieurs témoignages, j’ai eu le sentiment que le ou la Covid, était fini.

La priorité devrait encore et toujours, être « ne pas transmettre et ne pas être contaminé ». Porter le masque, garder ses distances, se laver les mains, changer de vêtements si on se rend au travail ou dans un commerce. Je ne parle pas de la contamination par les selles qui restera jusqu’au bout complètement ignorée alors qu’ elle est bien réelle.

Mais cela n’est valable que lorsque l’on a, à cœur de responsabiliser les gens. Il est toujours plus facile de préférer la manipulation en passant par la peur et la culpabilité.

Alors, le Covid a disparu, laissant place à la peur de l’amende, du contrôle de police et surtout au manque de réflexion. Comme toujours, la presse et la parole officielle mettent de côté la base du problème pour mettre la loupe sur des « trucs » qui occupent .

Les jeunes qui se regroupent en plein air, ne causant aucun clusters sont toujours pointés du doigt, alors que le concert test espagnol de 5000 personnes, par exemple, a prouvé officiellement qu’il y avait Zéro risque de transmission. Les reportages ont l’air de suivre, jours après jours, l’éternelle même logique. Diviser les gens.

Pendant qu’on déteste ces jeunes, on ne parle pas de notre ministre contaminée laissant une bonne cinquantaine de cas contact derrière elle, parce que distribuer des médailles et aller à l’opéra « ce n’est pas très covid ». On ne parle pas de cette sénatrice qui se fait monter des room- service en chambre avec des patrons d’ONG, dans des palaces ouverts, lors de réunions de travail, sans port de masques en prétextant qu’elle n’était « pas au courant que c’était interdit ».

On ne parle pas, ou en tout cas, pas de manière si appuyée que les rave-party, des jet setteurs qui organisent des déjeuners et des dîners dans des palais avec des membres du gouvernement qui ont quand même déclarés « que tout paraissait légal ». Ce même jet-setteur qui dirigeait les policiers dans les banlieues plutôt qu’en bas de chez lui, aurait « oublié » de déclarer une partie de ses revenus/biens, sur ses dernières déclarations d’impôts et s’est fait saisir pour plus d’un million d’euros d’objets d’art non déclarés il y a quelques semaines. Ce monsieur était encore sur un plateau TV il y a quelques jours pendant que d’autres, pour moins que cela, sont en prison.

L’information française n’évolue pas. Son accès reste très sombre. Le journal TV est toujours considéré comme de l’information officielle et crédible.. Les trois quarts de l’ensemble des médias (presse-TV-radio) appartiennent toujours à d’ ultra riches hommes d’affaires qui prêtent leurs jets, yachts et villas à nos hommes politiques. Il n’y a plus de neutralité. Les bons journalistes en souffrent et les mauvais sont nourris par l’argent.

Mener une vie plus simple, plus sereine, c’est aussi, bien s’informer pour ne pas laisser des coins de cerveaux, pourrir sous la haine et les préjugés.

Alors oui, beaucoup de métiers vont à nouveau fonctionner, mais pour combien de temps ? Est-ce qu’on ouvre tout pour mieux, tout refermer après ? Est-ce que dans la tête de tout le monde, il est bien clair que le virus est toujours là ? Qu’il faut toujours se protéger et protéger, même si nous retrouvons un peu de liberté ? Est-ce qu’on va passer l’été ?

Voici une étude financée par l’institut Pasteur qui propose un petit compte rendu des lieux d’infections et des mesures, toujours utiles de mettre en place. Cliquez ICI

Il y a toujours de moins en moins de médecins et de matériel dans les hôpitaux. Les lits continuent d’être supprimés. De l’autre côté les milliardaires français ont vu leurs patrimoines grimper de 55% et les dividendes ont augmenté de 56 milliards d’euros cette année. Juste, cette augmentation représente 4 fois le budget de la santé et ce n’est que l’augmentation.

Le gouvernement n’a pas trouvé d’autre solution que faire voter la loi sur le chômage car il parait toujours impensable de taxer les grandes fortunes et/ou les transactions bancaires à 6 ou 7 chiffres.

L’ONU, la Cour des Comptes et le FMI ont demandé de mettre en place une taxe pour les plus riches suite à la pandémie.

Un peu d’espoir avec les USA, l’Espagne, Singapour, L’Australie et l’Inde qui taxent les plus riches depuis la pandémie.

La fortune de 42 milliardaires français représentent 510 milliards de dollars, avec trois nouveaux venus entre 2019 et 2020. ( rappel : Il faut 100 millions pour faire 1 milliard )

Nous pouvons constater que « le ruissellement de MACRON » ne fonctionne pas. Un riche qui passe ultra riche ne permet, à aucun moment, à un pauvre de devenir moins pauvre. Nous avons l’impression que les aides d’état aux grandes entreprises ne servent qu’à maintenir les dividendes en fin d’année et que tous ces millions, voir milliards partent dans des paradis fiscaux plutôt que dans l’investissement de notre pays.

Soyons chacun Responsable, Raisonnable car c’est officiel, le coronavirus maintenant, c’est du chacun pour soi.

à la Une
Publié dans Les bonnes idées

Le premier moyen de locomotion

Découverte par les hommes préhistoriques, la marche est le moyen de locomotion le plus utilisé sur Terre. Après des centaines de milliards de pas, la marche à pied est reconnue comme remède miracle, à tout âge, de nombreux maux.

Un sport vieux comme le Monde donc, qui nous dirige vers notre bien-être personnel. Mais pour cela, il faut avoir décidé de faire ces premiers pas.

Peut importe le temps, le milieu ou la saison, Marcher maintient en bonne santé, améliore la condition physique (celle que l’on regrette en vieillissant) et soigne un nombre incalculable de petits maux.

Il est important de se sentir à l’aise lorsque l’on marche afin d’en tirer tous les bénéfices, le choix de la chaussure est primordial. Le port de la baskets à semelles moulées reste le meilleur équipement pour la petite marche régulière.

Si nous avons la chance de vivre près de la mer ou d’un champ, marcher pieds nus nous permet de garder la flexibilité du muscle du pied qui a tendance à perdre en élasticité dans des chaussures fermées. En dehors de notre marche quotidienne, il est donc important de garder du temps pour marcher sans chaussettes dans un jardin, une maison ou sur une plage.

En période chaude, marcher avec un tee-shirt large, de la crème solaire et une casquette restent la meilleure tenue. En période froide, il est judicieux de porter un survêtement imperméable. En toute saison l’équipement de base est sac à dos avec de l’eau et quelques fruits secs.

Après l’échauffement, la marche commence…. les épaules et les bras doivent restés relâchés et nous devons prendre le temps de bien dérouler la cheville.

Les 3-4 premières minutes doivent être lentes pour bien échauffer les muscles et le cœur. Cela évite les refroidissements musculaires.

Une bonne allure pour votre corps se situe environ à 10 km par heure en marche rapide.

Les premières semaines, nous pouvons couper une séance en deux et ne marcher que 30 minutes, mais attention il ne faut pas espacer de plus de deux jours nos séances au risque que notre corps reparte au niveau zéro à chaque fois.

Un minimum de 7h de marche par semaine est requis et la progression n’est pas interdite 🙂

Marcher en ville ou dans un centre commercial n’a pas le même effet que de marcher dans la nature. En marchant dans un endroit sans béton à perdre de vue, sans distraction à part la musique ou la discussion, notre cerveau n’aura plus qu’une chose à faire : PENSER. Eloignés de nos tracas quotidiens, nous vagabondons mentalement. L’esprit alors, se libère, s’apaise et se dynamise.

Marcher en groupe chasse la dépression et l’anxiété pour laisser place à la sérénité et au sourire.

1h de marche par jour assure un équilibre de masse, élimine l’excès alimentaire et montre des résultats positifs au bout d’un an pour les personnes en surpoids. 1h de marche par jour c’est en moyenne 5kgs de perdus par an.

Pour marcher 1h, nous avons besoin de 250 calories. L’équivalent d’un peu plus de 100g de viande rouge.

La marche quotidienne va agir sur notre organisme car elle agit en premier lieu sur notre cœur et favorise l’élimination du cholestérol (le mauvais). Un cœur entrainé ( marche quotidienne) va plus facilement envoyé le sang dans les différentes parties du corps. C’est aussi le premier traitement prescrit pour les diabétiques et les personnes obèses.

Marcher quotidiennement, permet de garder une posture droite, de renforcer les articulations et de soigner l’arthrose.

Si l’on veut tripler les résultats, nous pouvons pratiquer une montée par jour. En effet une ascension triple les effets sur notre corps et idem pour la descente qui renforce les os et les articulations.

La marche est la première méthode de rééducation après un accident sportif ou un AVC.

La souplesse est le meilleur atout pour éviter les courbatures alors n’oublions pas les étirements en fin de séance.

Une petite marche après le diner est très bénéfique aux personnes qui souffrent de constipation car elle déclenche plus facilement le processus de décomposition des aliments. Et une bonne digestion est la clé d’un Bon sommeil !

à la Une
Publié dans Les bonnes idées

Le Sommeil c’est la Vie !

Manque de sommeil : concentration, mémoire, prise de poids, changement d’humeur, vigilance.

Un français sur cinq déclare manquer de sommeil. Ce manque génère des mauvais effets secondaires sur la qualité de vie et la santé puisqu’ils perturbent l’équilibre physique, psychologique et cognitif.

Voici les symptômes du manque de sommeil

  • manque d’Energie = accident de travail, domestique ou de la route.
  • troubles de l’humeur = repli sur soi, manque de lien social, dépression
  • fatigue physique = blessure, fracture
  • envie excessive de manger =prise de poids
  • affaiblissement du système immunitaire = infections
  • perturbation du métabolisme qui peut entraîner à long terme : diabète, hypertension, cancers, accident cérébraux

Comment mettre toutes les chances de son côté pour s’endormir à une heure convenable et bien dormir ?

Ne pas manger trop sucré le soir. Une salade et un laitage/ une soupe et une portion de fromage/une poêlée de légumes et un fromage blanc. Eviter les féculents, les pomme de terre et les fruits qui contiennent beaucoup de sucre.

-La clef d’un bon sommeil, celle qui conduit à une bonne hygiène de vie est, la régularité. Se coucher à heures régulières, avant minuit. La constance fera que votre corps se nourrira de tous ces bienfaits. Une nuit idéale se situe entre 23h et 7h. Alors pourquoi pas se prévoir un temps calme à partir de 22h30 dans son lit avec de la musique relaxante, un livre ou une petite séance d’hypnose ?

à la Une
Publié dans Les bonnes idées

Brunchons !

C’est l’occasion d’apprendre à nos enfants la contraction des mots BREAKFAST et LUNCH, en leur proposant un BRUNCH.

Avec cette période, on se lève peut-être un peu plus tard et avec les beaux jours qui arrivent, rien de tel qu’un Brunch pour commencer une journée familiale, festive et pleine d’amour.

Café, thé, chocolat chaud, jus de fruits frais pressés pour le plaisir.

Toast aux céréales, Truite Fumée

Toast aux céréales, Avocat

L’ Œuf au plat, Persil

Tomate, Mozzarella, Basilic, Huile d’olive, Graine de Courge, Persil

Assortiment de fruits séchés et secs. Pourquoi pas ajouter quelques tranches d’un cake aux pommes par exemple.

Tous ces plats sont « adaptable » au petit-déjeuner. Salé, ce repas vous apportera de meilleures graisses que sucré, une sensation de satiété et une forme plus efficace et énergique pour le reste de la journée.

Une fois bien nourris et vitaminés, vous pouvez aller profiter d’un étang ou d’un lac près de chez vous 😉

Activité pour vos enfants

  • Leur apprendre à écrire les mots BREAKFAST – LUNCH – BRUNCH – DINNER.
  • Leur apprendre à le prononcer et en connaître la traduction.
  • Leur proposer un jeu ressemblant au pt’it Bac : Ils doivent trouver un ingrédient sur la table qui commence par la lettre que vous aurez annoncé.
  • Pourquoi ne pas préparer un coloriage autour du petit déjeuner ou faire colorier un drapeau anglais.
  • Prendre une photo de votre joli table, l’imprimer en couleur, découper avec des formes rigolotes et proposez un puzzle à vos enfants un peu plus tard en rappelant les trois mots en anglais.
à la Une
Publié dans consommer, c'est voter

Une petite partie de Tir à l’ Arc ?

En 2019, la cour des comptes s’était déclarée incompétente pour évaluer le montant de la fraude. Cependant, elle a pointé du doigt, les failles qui existaient (et qui existent toujours) dans les procédures et mécanismes mis en place pour cibler les fraudeurs. En septembre 2020, un rapport parlementaire à présenté la même réponse.

Le 11 mars 2021, le Sénat à adopté une loi renforçant la lutte contre la fraude SOCIALE. Qu’elle soit SOCIALE ou FISCALE, c’est de l’argent en moins dans la Tirelire magique de l’état. Les conséquences directes sont les diminutions et suppressions de service public. Mais pour autant, reprenons les chiffres et prenons un peu de hauteur.

La Fraude Fiscale

Si on s’en tient aux résultats de Bercy, les contrôles ayant conduits à des redressements fiscaux, représentent 9 milliards d’euros en 2019. Le syndicat de Bercy, qui tente régulièrement une estimation conclut en 2019 à une fraude fiscale d’un minimum de 80 milliards d’euros. L’ancien directeur des impôts, André BARILARI, a présenté la même conclusion.

La Fraude Sociale

La fraude sociale correspond en général, aux employeurs qui ne déclarent pas les heures de travail. La cour des comptes a cité une note de l’ACOSS (Agence Centrale des Organismes de Sécurité Sociale) en 2019, qui estime que la fraude aux cotisations sociales se situe entre 7 et 9 milliards d’euros pour le régime générale ( dont 518 millions pour la sécurité agricole ).

La Fraude aux prestations sociales

Les prestations sociales touchent les particuliers et la fraude estimée est de 1 milliard d’euros. Ce milliard correspond en majorité à la fraude au RSA, puis à l’assurance maladie dû aux professionnels de santé, puis Pôle Emploi et les retraites avec la fraude au minimum vieillesse. Les différents organismes sociaux estiment que les coûts d’enquêtes sont supérieurs aux montants qui pourraient être restitués.

A SAVOIR : Aucunes estimations mis à jour mais en 2019, il était estimé que 30% des personnes ayant le droit à des prestations sociales, ne les demandaient pas.

Comme au Tir à l’Arc, se tromper de cible, pourrait devenir fatal

à la Une
Publié dans consommer, c'est voter

Les Aliments cérébraux

Un aliment n’a pas vocation à guérir.

L’aliment magique n’existe donc pas, contrairement à ce que pas mal d’équipes marketing essaient de faire croire à des fins commerciales.

On ne se soigne pas avec un aliment. A l’inverse, ce n’est pas en mangeant une fois, ou même de temps en temps, un aliment trop gras ou trop sucré, que l’on va tomber malade. La bonne santé est le résultat d’une alimentation saine sur toute une vie.

La moyenne de vie en bonne santé est de 64 ans chez les femmes et de 63 ans chez les hommes.

Les maladies qui proviennent de l’alimentation comme le cholestérol ou le diabète sont en chute libre chez les moins de 50ans. Cela montre une évolution et/ou une prise de conscience sur l’importance de bien manger ( sans oublier l’activité physique ).

De quoi a besoin notre cerveau pour se maintenir efficace ?

Notre cerveau a besoin de 4 ingrédients

La Graisse

Majoritairement composé de graisse, notre cerveau a besoin d’acides gras pour améliorer les connexions des cellules nerveuses. On en trouve dans le saumon, le hareng, le thon, la sardine, et les produits laitiers. Il y a autant d’Omega 3 dans le lait d’origine animal que dans le lait de lin ou de chanvre.

Une alimentation riche en oméga 3 permet de se protéger au mieux des maladies de dégénérescences du cerveau.

L’ Oxygène

L’oxygène transporte les globules rouges. Pour favoriser une bonne production de globules rouges, il faut donc apporter assez de fer aux cellules. Le fer est présent en grande quantité dans les huitres et les crustacés en règle générale.

Les algues, les légumes secs, le chocolat noir, le thym et les épices sont assez bien placés dans leurs apports en fer. Le fer le plus facilement assimilable reste la viande rouge mais rien ne nous empêche de privilégier la qualité plutôt que la quantité.

On conseille un apport quotidien de 9 mg de fer pour les hommes et de 18 mg de fer pour les femmes et les adolescentes. Avec l’arrivée des règles, le corps féminin doit compenser cette perte jusqu’ à la ménopause où elle pourra redescendre à 9mg. Enceinte, une femme doit absorber au moins 20mg de fer.

Les Antioxydants

Ils empêchent le vieillissement prématuré de notre matière grise. Sautez sur la myrtille, le curcuma, les brocolis, le chocolat noir, la tomate, les graines de courges afin de mettre un maximum de chances de votre côté de contrer les maladies qui découlent de ce vieillissement.

Le Sucre

Le cerveau a besoin de sucres lents pour faire fonctionner toute la machine. Vous en retrouverez dans la patate douce cuite, le pois chiche, les lentilles, l’orange, la pomme, la poire, les cacahuètes, les noix de cajou ou de pécan, le muesli intégral, les produits laitiers ou le pain.

à la Une
Publié dans Les bonnes idées

Ma Lessive

Aujourd’hui, je n’écris pas pour faire Réfléchir mais pour Agir concrètement. C’est aussi cela « reprendre les bases ».

Pour avoir des vêtements neufs, doux, parfumés, plus blanc que blanc, nous achetons de la lessive. Ce produit d’apparence attirant et magique est en réalité assez nocif sur beaucoup de sujets.

Dans la lessive, nous trouvons des pesticides, des produits toxiques, des détergents ou d’autres substances parfois cancérigènes ( Rhodamine B). Ces différents ingrédients sont visibles sur les sites internet des fabricants mais pas toujours sur les bidons. Les parfums de synthèses comme le linalol, le géraniol et le limonène peuvent causer des allergies.

Nos pores se nourrissent de toutes ces substances nocives, 24h/24h, sauf lorsque l’on est nudiste 😉

Quel savon de Marseille choisir ?

Il est assez important qu’au moment de l’achat, le produit soit de qualité. Un savon de Marseille est vert ! Il est également sans glycérine pour ne pas encrasser la machine à laver, les canalisations ou les couches lavables. Un vrai savon de Marseille ce sont 3 ingrédients et c’est tout : de l’huile d’olive à au moins 72%, de la soude caustique et de l’eau.

A SAVOIR 🙂 Un savon de Marseille blanc est un Faux. Alors oui, c’est moins cher mais l’huile d’olive est remplacée de l’huile de Palme.

La Recette

  • Faire bouillir 1L d’eau et y incorporer 100g de savon de Marseille râpé.
  • Une fois dissout, retirer la casserole du feu.
  • Ajouter au mélange refroidi, 3 cuillères à soupe de bicarbonate de soude.
  • Verser 2 cuillères à soupe de Cristaux de soude, si le linge est très sale.
  • Ajouter 2L d’eau froide, puis un 3eme Litre.

IMPORTANT- Prévoir un bidon de 5L, afin qu’il y est assez de place lorsque vous secouerez votre préparation.

Et voila ! Un bidon de 5 Litres ne coûte que 2€. Au-delà de l’aspect économique non négligeable, vous n’aurez pas gavé un grand groupe utilisant des produits chimiques plutôt que naturels, pour dégager pluss de marge. Et vous serez fier de vous !

Vous ne risquerez aucune allergie, ou quelconques autres maladies à moyen ou long terme car, seuls 4 ingrédients naturels pénétreront dans les pores de votre peau. Aussi, vous noterez la grande économie de déchets. Plus de bidons en plastiques à mettre dans le container jaune régulièrement.

La lessive expliquée en 1 minutes et 37 secondes

Si vous souhaitez parfumer votre lessive, préférez les fragrances naturelles plutôt que les huiles essentielles qui sont polluantes pour l’eau qui, repart dans le circuit de la ville.

La lessive de Paris fabrique la lessive à Paris (pas de camion) vous livre à vélo et consigne les bouteilles en verre. Une solution 100% Zéro déchets et qui créer de l’emploi.

Une seconde recette à base de lierre si vous en avez dans votre jardin 😉

à la Une
Publié dans Les bonnes idées

On the Moon Again 2021

J’ai fais connaissance avec le docteur CHABROL Elodie, Docteur en Neurosciences il y a quelques semaines grâce à son intervention dans l’une des émissions de la chaîne Twitch du planétarium de Vaulx en Velin. Je vous présente une événement très enrichissant, cultivant et rassembleur.

Pour fêter le 50eme anniversaire des premiers pas sur la lune, On the Moon Again a organisé en 2019, 1350 événements dans plus de 70 pays. Depuis, c’est chaque année, que l’on peut partager ce moment qui émeut, et rassemble : Partager son télescope et regarder tous ensemble, au même moment, cette si belle Lune.

Si vous possédez un matériel d’observation, inscrivez-vous sur le site et invitez les passants à jeter un œil sur ce spectacle magique, depuis un jardin, une place, une plage ou une montagne.

Pour 2021, l’événement se déroulera du 16 au 18 juillet. 3 nuits pour se réunir, faire découvrir ou découvrir.

Le Saviez-Vous ? La lune est à environ 390 000km de nous.

Le 20 juillet 1969, Neil AMSTRONG est le premier homme à poser le pied sur la lune devant 600 millions de personnes qui attendent, inquiets, d’assister à cet exploit. L’astronaute a déclaré : « Un petit pas pour l’Homme, mais un pas de géant pour l’Humanité ». Phrase encore régulièrement entendue et citée aujourd’hui 🙂

Rendez-vous sur leur site web ICI

à la Une
Publié dans consommer, c'est voter

Au nom de l’Humour !

Depuis des mois, les français sont infantilisés, culpabilisés et contraints de faire, toujours plus d’efforts, au nom du méchant virus.

Les caméras de TV et les micros de radios, passent leur temps à mettre la loupe et décortiquer les méchants comportements de certains. Le « diviser pour mieux régner » fonctionne à merveille chez d’autres qui passent plus de temps, à regarder et juger sur quelques secondes, le comportement d’une minorité, qu’à se remettre eux mêmes en question sur la situation. Au final aucun cluster dans aucune « rave-party »…

Et pendant ce temps-là, depuis un an, dans l’ombre, c’est un record de réservations de jets privés et de locations d’îles paradisiaques en plein confinement. Des dizaines de grosses soirées dans les villas à Saint Tropez, les chalets de Megève ou les Hôtels particuliers Parisiens. (une des sources ICI)

Aujourd’hui, les médias et le gouvernement ne peuvent plus le cacher au vu de l’ampleur sur internet. Merci d’ailleurs à M6 pour ce petit reportage rare et sympathique à la télévision. Oui, un membre du gouvernement a reçu une invitation pour participer à une soirée privée dans un palais parisien. Ils sont prit au piège. Coincés, ils admettent donc qu’ils étaient au courant et que ce soir là, les policiers sont restés au commissariat ou sur les ronds-points à verbaliser ceux qui font « comme ils peuvent ».

Le maître de cérémonie qui annonçait en caméra cachée, qu’il y avaient des ministres à ses soirées régulières, est revenu sur sa déclaration en disant que c’était une blague ! Affaire classée ! Mais c’est mal connaître le pouvoir d’internet et la détermination des vrais journalistes.

Afin de contraindre les médias classiques à parler de cette aberration, des manifestions s’organisent. Le bâtiment est de suite protéger par une belle équipe de policiers. Le propriétaire du palais utilisera la bonne, vieille méthode classique et has-been, en dirigeant les policiers plutôt vers les banlieues qu’en bas de chez lui.

Au même moment, 400€ d’amendes étaient distribués à 3 personnes qui buvaient du rosé sur les quais.

Le chef réputé pour ses grandes soirées de prestiges à Paris et Saint Tropez et le propriétaire du palais étaient en garde à vue encore hier.

Reste à connaître le sort qui sera réservé à celui qui a filmé le reportage et si les deux présumés innocents seront reconnus coupables et assumeront réellement les conséquences de cette histoire.

En date du 10/04/2021
en date du 8 avril 2021

Interview très enrichissant, qui parle « un peu » des coulisses de l’éducation en France, des générations et de l’accès à l’information.

Et un autre, récent, parce que cela me fait plaisir, sur la corruption actuelle. A écouter en voiture, sous la douche, partout 🙂 La présidente d’Anticor dont l’agrément vient d’être renouvelé par le premier ministre.

Consommer l’information, c’est participer à la rémunération de la Vraie ! C’est admettre que pour s’informer réellement, il faille payer.

Des médias comme Thinkerview, Les jours, Numéro 1, L’association Anticor, le magazine Frustration, Vert et bien d’autres attendent vos participations afin de pouvoir continuer à faire tomber cette grande mascarade du « journal de 20H ».

à la Une
Publié dans Les bonnes idées

Stimuler son cerveau en s’amusant

L’avantage des jeux en ligne est que l’on peut jouer n’importe quand, le temps que l’on veut, seul ou en famille. Je vous présente 3 jeux sympas dont vous pourrez abuser ces prochaines semaines.

Bomb Party

Une bombe vous propose une syllabe et vous avez quelques secondes pour taper un mot contenant ces lettres avant qu’elle n’explose. Lorsque vous avez utilisez toutes les lettres du tableau de droite, vous gagnez une vie.

Il est sympathique d’y jouer également en anglais.

Il vous suffit de cliquer ICI pour rejoindre un salon public et de commencer à jouer. Vous voulez jouer en famille ? Vous pouvez créer un salon privé et partager le lien avec vos co-équipiers. Excellent jeu qui fait travailler les reflexes, l’orthographe et la mémoire.

Gartic Phone

Super jeu qui apaise, développe l’imagination et vos qualités de dessinateur. C’est un mélange entre le Pictionnary et le téléphone arabe. C’est ICI

Chaque joueur commence par écrire une phrase, puis chacun la reçoit. Le suivant devra dessiner la phrase, puis le suivant écrire ce qu’il voit etc… Le but est que la dernière phrase se rapproche le plus de la première. Quelques heures de fou rire garanties !

3 Questions à Poto Mat, un streameur qui joue quotidiennement depuis Rambouillet (78), vers 22h :

Comment as-tu découvert ce jeu Mat ? Un des membres du stream m’a proposé d’y jouer un soir. 

C’est apaisant de dessiner le soir?, pourquoi ce créneau ?  je trouve cela super apaisant surtout après les streams « among us » de début de soirée, qui sont très bruyants.

Ce jeu attire t-il les viewers ? Honnêtement au début ca n’intéressait personne que je fasse du Gartic Phone, mais je prenais beaucoup de plaisir à dessiner. Plus le temps a passé, plus j’ai eu envie de continuer à partager ces parties avec les gens.

DésoPasDéso

Cliquez ICI, pour créer ou rejoindre un salon. Ce jeu fait penser au Blanc Manger Coco. Une phrase à trou à compléter selon la liste de propositions. De quoi bien rire ! Un conseil : Ne pas mélanger les générations sur une même partie 😉

à la Une
Publié dans Les bonnes idées

Hypnotisez-moi !

L’hypnose permet à une personne de développer des dispositions internes et comportements nouveaux. Cette pratique a été créée en psychiatrie car elle permet au patient et au thérapeute, d’atteindre l’inconscient en parasitant les circuits mentaux.

Dans les années 90, l’état hypnotique a été reconnu par les Sciences. En effet les scientifiques ont affirmé que cet état était réeI après l’avoir identifié et caractérisé en imagerie cérébrale.

Pour vous donner une idée de cette sensation, repensez à ce moment durant lequel vous vous êtes senti comme suspendus, hors du temps, à force de contempler des vagues ou encore lorsque vous êtes plongé dans un roman et que vous vous sentez complètement dans l’histoire, que l’instant réel n’existe plus.

L’hypnose est une médecine qui traite le stress, une dépendance, une phobie, une addiction, une obsession, des états de paniques, des troubles de l’affirmation de soi ou de l’alimentation.

Selon le thème à travailler et sa provenance, l’hypnothérapeute commence par traiter la cause grâce à l’EMDR puis la conséquence avec l’hypnose.

L’ EMDR ( Eye Movement Desesitization and Reproccessing, en français « intégration neuro-émotionnelle par les mouvements oculaires ) est très efficace par exemple en cas de stress post-traumatique, de dépression ou d’anorexie car cette méthode fait ressortir l’événement douloureux afin de permettre au patient de s’en libérer. Pour faire sortir le souvenir traumatique, il faut travailler sur les deux hémisphères droite gauche du cerveau. Cette technique fait ressortir également, certains traumatismes par ses mouvements oculaires.

Un choc traumatique (traumatisant) entraîne à long terme anxiété, stress, dépression. Lorsqu’il est connu et remonté en surface, les conséquences de ce traumatismes peuvent être soignées/guéries.

L’EMDR est déconseillée aux personnes instables psychologiquement ou sensibles car cette méthode ne supprime pas le choc. Elle permet juste au cerveau de dissocier l’émotion et le souvenir afin de pouvoir faire face sans difficulté à tout rappel de ce traumatisme.

L’hypnothérapeute obtient son diplôme après une formation d’un an sur les différents types d’hypnoses : l’hypnose suggestive, l’hypnose classique ou l’hypnose Ericksonienne. Ce métier exige des connaissances approfondies en psychologie, en pensée positive, en développement personnel et en psychothérapie. Il contribue au bien-être de la personne sans aucun produit médicamenteux.

Voici un exemple de petites séance d’hypnose à faire au coucher, chez soi. ATTENTION, Ne surtout pas confondre une vidéo Youtube qui peut soutenir, avec une vraie thérapie en cabinet, par un hypnothérapeute.

à la Une
Publié dans consommer, c'est voter

La Planète de Caro

Je vous propose de découvrir TWITCH, la plateforme de streaming. Créée en 2011 essentiellement pour du Live de jeux vidéos. Racheté en 2014 par Amazon, c’est en 2019 que le site se diversifie. On peut y trouver des chaînes proposant de la musique, des sujets de discussion autour de l’astronomie ou de la diététique ou encore des cours de Mathématiques.

Aujourd’hui, nous faisons connaissance avec une streameuse.

En live tous les matins avec une centaine de Viewers( spectateurs), Caroline, parle diététique, santé, régime alimentaire, bien-être, cuisine et sport.

Bonjour Caro ! On fait connaissance ?

Oui ! Je m’appelle Caroline, 31 ans, originaire de la région de la Mirabelle, la Lorraine. Fille de professeure de danse classique/contemporain et de chorégraphe, j’ai passé mon enfance et adolescence à la campagne. Heureuse de sauter dans les bottes de foin et de jouer à la pêche au nénuphars après une grosse pluie.

Et les études ?

L’école, c’était pas mon truc du tout. j’ai fais le conservatoire en danse classique et contemporaine. (un peu de flute à bec pdt 7 ans) puis j’ai passé mon bac technique musique et danse. J’ai commencé des études de psychologie mais je n’étais pas une étudiante modèle. A coté, j’avais des jobs étudiants, c’est qu’il fallait bien payer les boissons en boite de nuit ! Après avoir redoublé la première année, j’ai intégré une école de tourisme qui m’ a permit d’exercer tous les métiers liés à cette profession pendant 10ans. réceptionniste, serveuse, vendeuse en agence de voyage. De la Lorraine à la côte d’Azur, en passant par la Suisse.

2019 a été une année particulière pour toi ! La révélation ?

Je ne voulais plus de cette vie qui court plus vite que la musique, où les patrons sont le nez dans le chiffre d’affaire et ne font plus la différence entre l’humain et un ordi, où les collègues peuvent devenir complètement fou. J’ai rencontré Xavier, avec qui je vis aujourd’hui et qui m’a ouvert les yeux sur beaucoup de choses, comme l’importance de faire des choix et manger plus sainement. Il m’a sensibilisé également à l’écologie.

Et du coup ? En 2020, c’est le début de l’aventure ?

Tout à fait ! On savait qu’on allait être confiné, donc l’idée était de ne pas s’ennuyer à la maison. Etant une grande bavarde et adorant cuisiner, Xavier m’a proposé de faire des vidéos de cuisine. La chaine Youtube était lancée, l’aventure née et j’ y ai pris gout. Beaucoup d’excitation, j’apprenais le montage vidéo, à filmer. Puis Twitch. Encore une idée de Xavier. Oui c’est comme mon mentor! Il fallait trouver le sujet au début pour streamer, et la cuisine est venue naturellement. C’était logique. De la cuisine avec des « à cotés » pour pouvoir discuter d’épanouissement personnel, de sujets d’actu ou autre. 

Comment la diététique est arrivée dans ta vie ?

j’ai perdu mon papa en août 2020 d’un cancer du rein. C’est aussi pour cela que je me suis intéressée à la nutrition. Je voulais trouver le moyen de le sauver en lui apportant une alimentation saine et robuste. Mais je l’ai sensibilisé trop tard. Je crois, inconsciemment, que si ce que je fais aujourd’hui permet de sauver des vies, ca me permettra d’aller bien. C’est clairement le message que je veux passer. Je ne suis pas diététicienne ni nutritionniste. Cela dit j’ai conscience du bienfait de la nourriture saine sur notre santé et je souhaite le partager au plus grand nombre, sans être dans un truc viscéral de frustration comme « ne mangez pas ceci ou pas cela », non. Pour moi, c’est comme si je plantais plein de petites graines à chaque Lives. J’essaie de vulgariser un peu tout cela pour que cela paraisse moins inaccessible. (trop cher, trop bio, trop veggi c’est idées reçues et infondées presque ).

Que te reste il à accomplir ?

Avec mon compagnon, on voudrait faire le tour de France en camping-car. Faire de la création de contenu pour Youtube et Twitch. Aller à la rencontre des acteurs de demain. Nous aimerions aussi ouvrir une maison d’hôte. Proposer des rdv Twitch sur place. Mais ça, c’est encore loin ! On va croiser les doigts !  J’aimerai en profiter pour remercier toutes ces personnes qui m’encourage jour après jour en manifestant leur présence et en m’accordant leur temps. Je leur en suis extrêmement reconnaissante. 

Pour soutenir Caro et ses projets : le compte Tipeee ICI

facebook

à la Une
Publié dans consommer, c'est voter

Avez-vous déjà vu ce tract ?

Depuis la fameuse phrase « Nous sommes en Guerre » et l’agonie du système de santé, cette intox est une aubaine. Reprenant la citation du président, des petits malins ont lancé cette folle rumeur comparative entre le budget pour « tuer » et celui pour « sauver ».

Les sommes annoncées correspondent au budget de la défense et celui de la santé, DANS le budget de l’état. Il est important de le préciser car les 1.1 milliards d’euros pris dans la tirelire, représentent les dépenses de l’aide médicale d’état, accordées sous conditions, aux personnes en situation irrégulière ayant besoin d’être soignés.

Bien évidemment, ce tract dénonce quelque chose qui est faux ! Puisque les dépenses en matière de santé ne font pas partie du budget de l’état mais de la sécurité sociale, qui elle, est financée entre autre, par les cotisations sociales (les petites lignes entre le brut et le net, sur vos fiches de paie par exemple). En 2020, son budget était donc de 413.2 milliards, pour sauver des vies ! C’est donc 4 fois plus que la défense et non, 5 fois moins.

L’argent récolté chaque année, par la sécurité sociale, représente en moyenne 3000€ pour couvrir les dépenses en matière de santé, de chaque français, quelque soit leurs revenus.

En 2018, l’organisme a récolté 618.7 milliards d’euros et en a dépensé 607.7 milliards d’euros. La plus grande dépense de la sécurité sociale est la prise en charge de la vieillesse ( 198.3 ), suivie des maladies ( 126.3 ), puis viennent la famille ( 37.1 ) et les accidents du travail/maladies professionnelles ( 9 )

Chiffres du Gouvernement ICI

En 2020, un extrait des budgets votés : ( tous les budgets ICI )

Education Nationale : 76 milliards d’euros

Enseignement supérieur, recherches et innovation : 24.1 milliards d’euros

Défense : 67.2 milliards d’euros

Transition Ecologique : 44.4 milliards d’euros

Service du Premier Ministre : 31.3 milliards d’euros

Intérieur : 27.5 milliards d’euros

Publiée en 2018, la Cour des Comptes propose cette vidéo comparative. On y comprend entre autre, que les conséquences certaines d’une trop grande restriction de budget dans la santé, ferait dépenser encore plus, plus tard.

La sécurité sociale est à découvert en moyenne de 1.5 milliards chaque année. S’il y avait un peu plus de budget dans la lutte contre la fraude fiscale par exemple, cela ne serait même plus un problème…

Mais la Sécurité Sociale, c’est quoi ? Présentation 🙂

à la Une
Publié dans Les bonnes idées

Cap sur les Zones bleues

Aux 4 coins du globe, il existe des régions où les démographes ont constaté une forte population de personnes, plus âgées qu’ailleurs, et en excellente santé. On appelle ces endroits, les « zones bleues ». Je vous propose un petit voyage au cœur de ces populations dont le secret de longévité, qui n’est plus si bien gardé, repose sur 4 piliers essentiels.

Depuis le début du siècle, 5 zones bleues ont été découvertes.

C’est en se rendant en Sardaigne il y a plus de 20ans, que les démographes Gianni PES et Michel POULAIN ont pointé la première. En effet dans la région de Nuoro, vit une concentration de personnes centenaires en très bonne santé. Après 10 jours, la première carte de « zones bleues » était créée.

La première, la région de la Barbagia en Sardaigne, dans la péninsule de Nicoya au Costa Rica, sur les îles Okinawa au Japon et Icarie en Grèce. Enfin, dans la communauté religieuse d’Adventistes au septième jour de Loma Linda en Californie.

10 jours de vacances dans ces zones ne suffisent pas à vivre mieux et plus longtemps. Le véritable bénéfice de ces endroits profite uniquement à leurs habitants, sur le long terme.

La longévité s’explique à 10% par les gènes et à 90% par le mode de vie. Dan Buettner

1er pilier : le lien social est au cœur du mode de vie des zones bleues

Dans certaines de ces zones, il n’est pas rare que 3 ou 4 générations vivent ensemble. Transmettre des souvenirs ou un savoir permet aux grands-parents de faire travailler leur mémoire. Au contact de leurs petits-enfants, les fonctions cognitives, les santés mentales et physiques s’améliorent. Cela diminue le risque de développer du stress ou la maladie d’ Alsheimer.

2eme pilier : L’ alimentation

Les repas pris ensemble joue un rôle majeur dans le maintien d’une bonne santé et donc dans l’espérance de vie. A l’abri de la mondialisation, de l’industrialisation et des pesticides, les habitants des zones bleues consomment le plus souvent des produits locaux, de saison et très peu de viande.

L’île d’Okinawa au Japon ou « l’île aux centenaires » offre une douceur de vivre unique. Ici, 80% des produits consommés sont des végétaux locaux, cultivés de façon biologique et leur gastronomie préserve un maximum les richesses en nutriments et en antioxydants des aliments. Parmi leurs aliments fétiches : le noni ou « aspirine des Anciens » (fruit tropical qui contient trois fois plus de vitamine C qu’une orange) ; le gôya (concombre local particulièrement riche en antioxydants) ou encore les herbes médicinales (apportent de la saveur aux plats et ont des vertus thérapeutiques fortifiantes et anticancéreuses). 

Une bonne alimentation permet surtout de se prévenir des maladies. C’est donc un geste de prévention que de bien manger.  Alexandra Retion

3eme pilier : Bouger ! L’ activité physique régulière, indispensable pour préserver sa santé.

Dans ces zones de Paradis, c’est un plaisir de travailler. Cependant, pour bien travailler il faut savoir se reposer et se détendre. les habitants se déplacent pour la plupart à pied et ils ont une vie active.

 le fait que l’on vive plus longtemps, c’est une très bonne nouvelle. Malheureusement, on tombe alors bien plus malade que lorsqu’on était jeune ». Alors, il est important de préparer tôt sa vieillesse et pour cela « rien ne vaut l’activité physique. Pas besoin d’être un sportif olympique : un temps de marche quotidien entretient déjà la machine. Si on aime le sport, bien sûr, c’est encore mieux. professeur Philippe Amouyel

4eme pilier : Le facteur génétique

Il s’agit de la taille des télomères des individus, ces extrémités d’ADN sur nos chromosomes. de génération en génération, le nombre de centenaires ne cesse d’augmenter. La piste de la consanguinité a ainsi été étudiée de près. Avec les mariages consanguins successifs, il n’y a que les gènes les plus importants, les plus puissants qui sont transmis de génération en génération.

En France le mariage consanguin est interdit car il augmenterait le risque de malformations ou de maladies génétique dû au fait qu’un gêne se retrouve en deux exemplaires. Mais l’hygiène et le mode de vie est propre à chaque pays.

Les zones bleues restent discrètes et se révèlent donc être de véritables havres de paix. Loin du stress, on y prend le temps de vivre. Les relations humaines sont chaleureuses et fortes. L’alimentation est saine, équilibrée et les activités physiques régulières. On peut dire que les centenaires de ces zones ont découvert depuis longtemps le secret de la longévité.

Même si nos vies, nos quotidiens sont incomparables, nous pouvons regagner un mode de vie plus sain et espérer d’ici quelques années ou générations, allonger le temps de vie en bonne santé. Nous pouvons commencer par cesser de se détester par jalousie, se rapprocher, se nourrir plutôt que de Manger ou se goinfrer et maintenir une activité physique régulière. Viser plutôt l’effort physique s’il y a besoin de se remuscler.

à la Une
Publié dans consommer, c'est voter

Elu meilleur aliment du 21eme siècle !

La spiruline est une algue microscopique bleu-vert. En forme de spirale, elle est apparue sur Terre il y a 3.5 milliards d’années. L’algue pousse naturellement dans les lacs Indiens, Tchadiens et Mexicains. Parmi les 1500 espèces, seules 36 sont comestibles. Grâce à sa grande richesse nutritionnelle, la consommation de spiruline dépasse les 250 tonnes en France, depuis 2017.

Il s’agit du meilleur aliment pour l’humanité au 21e siècle. OMS

Ses bienfaits sont si reconnus, que la spiruline est utilisée pour lutter contre la malnutrition et les carences.

Son apport en fer permet de lutter contre la fatigue. Cette « algue des Aztèques » est considérée comme « super aliment » au même titre que l’avocat, pour sa grande concentration en éléments nutritifs. C’est un cocktail d’antioxydants et de vitamines, très apprécié des sportifs.

Comme tout aliment prisé : Attention aux arnaques ! La spiruline est un excellent aliment à condition qu’à l’achat, elle soit de qualité et notamment sans additifs.

Comment et sous quelle forme consommer de la spiruline ?

La micro algues se consomme essentiellement sèche et il est possible de la consommer sous différentes formes.

Intégrée à des plats aussi bien salés que sucrés, l’algue au goût prononcé se marie très bien avec les potages, les smoothies, les salades de fruits ou composées.

l’aliment le plus complet de demain. UNESCO

Ajouter une cuillère de spiruline en poudre dans un mojito ou un smoothie kiwi-banane est idéal.

Préférez les paillettes de spiruline, pour saupoudrer d’une cuillère à café, vos risottos ou salades en tout genre.

En petite quantité dans un yaourt, fromage blanc ou compote

Dans le même registre, l’algue Nori popularisée par les Makis, est un concentré de vitamines A, F et B12, de zinc et de fer. Traditionnellement importée d’Asie, vous pouvez maintenant en trouver d’origine bretonne.

Que vous soyez jeune ou plus âgé, que vous pratiquiez la musculation ou que vous soyez sédentaire, végétarien, végan ou simplement à la recherche d’un complément alimentaire, la spiruline vous apportera tous les bienfaits dont votre corps a besoin pour se maintenir en bonne santé et éviter la dépendance aux médicaments.

à la Une
Publié dans L' instant ZIK !

Une petite partie de Monopoly ?

Nous parlions il n’y a pas si longtemps, des choses que l’on pouvait faire pour se détendre, et j’avais cité « l’étude de paroles de chansons » ! Alors celle-ci n’est pas du tout apaisante mais elle peut nous faire réfléchir et nous faire évoluer un peu.

Des paroles lourdes de sens, un petit tour au cœur de ce titre écrit, composé et interprété par Zazie en 2001 !

La chanteuse y dénonce les inégalités sociales, la pauvreté et l’exclusion. Ce monde où l’on s’accroche à cette obsession d’acheter et de vendre en permanence. Vendre tout, même ce qui ne vaut rien ou n’a pas de prix. Le clip, de son côté, met en avant les avancées technologiques de ces dernières années.

Beau Travail !

Je vends mon auto puisque je roule trop vite
Et que ça me fait peur
Je vends mon magot puisque tant de réussite
Ne fait pas mon bonheur

Je vends mes charmes et mes armes
Ma violence et ma douceur
Je sauve ma peau, vends mon âme au diable

Je vends mon usine avant que l’oxygène
Ne vienne à nous manquer

Je vends ma gazoline avant que la mer ne vienne
Mourir à nos pieds
Je sauve la peau de l’ours avant de l’avoir tué
Je sauve les meubles et vends la maison

Pour mettre un hôtel, rue de la paix
Pour mettre un hôtel, rue de la paix
Un monde où tout le monde s’aimerait
Enfin
J’achète un château en Espagne
J’achète un château en Espagne
J’achète un monde où tout le monde gagne
À la fin

Je vends ma carte chance et je puise dans la caisse
On a bien mérité
De toucher une avance si c’est pour rendre la caisse
À la communauté
Je passe à l’action quitte à monopoliser l’attention
Et rester quelques tours en prison

Pour mettre un hôtel, rue de la paix
Pour mettre un hôtel, rue de la paix
Un monde où tout le monde s’aimerait
Enfin
J’achète un château en Espagne
J’achète un château en Espagne
J’achète un monde où tout le monde gagne
À la fin

Je vends tout ce que j’ai contre tout ce qui me manque
Je vends ce qui s’achète contre ce qui n’a pas de prix
Et je vends ce que je vaux contre ce qui m’est le plus cher
Et si ça ne vaut pas un clou tant pis, je donnerai tout

Pour mettre un hôtel, rue de la paix
Pour mettre un hôtel, rue de la paix
Un monde où tout le monde s’aimerait
Enfin
J’achète un château en Espagne
J’achète un château en Espagne
J’achète un monde où tout le monde gagne
À la fin

Un hôtel rue de la paix
Un château en Espagne
J’achète un château en Espagne
J’achète un monde où tout le monde gagne

à la Une
Publié dans Les bonnes idées

La Procrastination

Nous avons tous, déjà, repoussé quelque chose au lendemain. Que ce soit une action, une pensée, une réflexion, nous avons tous, au moins une fois, eu « la flemme ». Ce n’est pas grave mais ce n’est pas sans conséquences. Faisons-en une Force !

La flemme, c’est le manque de motivation. La plupart du temps, nous repoussons les choses que nous n’avons pas envie de faire. Nous manquons de motivation et de détermination à accomplir quelque chose. Nous trouvons d’excuses.

La procrastination est un cercle vicieux malheureusement et développe le manque d’estime de soi, la déception, le regret et la frustration.

Lorsque nous procrastinons, nous manquons de contrôle dans notre propre vie. Et cela entraîne souvent de la déception, de la culpabilisation.

Plus nous procrastinons, plus nous perdons confiance en nous et donc, repoussons encore et encore.  Repousser sans cesse amène le stress et l’angoisse. Pour les uns, cela est un booster assez positif mais pour les autres, c’est la plongée dans le stress et l’anxiété.

Le stress à long terme, a des conséquences nocives pour la santé. Problème de peau, prise de poids, addiction, manque de confiance, maladie cardiaque, le stress est une maladie, il ne faut pas l’ ignorer.

***

Nous sommes les créateurs de nos propres limites. Ayons le courage et la conscience de les dépasser, de les repousser. 

Il n’est jamais trop tard pour changer de travail, quitter une relation pour vivre dans la passion totale sans avoir peur des conséquences, créer cette entreprise qui nous aurait tant stimulé, commencer la danse ou le judo même à 25 ou 30 ans. 

Pour se sortir de la procrastination, regagner confiance en soi, énergie et courage, suivez la recette :

Planifier, décomposer l’objectif, travailler nos peurs et nos croyances limitantes, développer l’estime de nous-même, être patient, trouver un juste milieu entre « procrastiner » et  » ne pas s’écouter », trouver un partenaire de responsabilisation.

Il faut être conscient de notre tendance à procrastiner pour pouvoir l’accepter. Une fois que nous savons, nous pouvons rebondir, nous sommes en mesure de transformer notre quotidien et nous passons à l’action. Cela nous permet rapidement de mener une vie plus positive et stimulante. Soyons déterminé, arrêtons de trouver des excuses. Je dis souvent qu’il ne faut pas se laisser le choix. Parfois il n’y a que cette discipline imposée, qui nous mène là où l’on veut aller. Soyons persévérant et gardons toujours en tête l’objectif que nous nous sommes fixé. Restons bienveillant et sachons faire la différence entre une obligation et l’écoute de soi-même.

à la Une
Publié dans Les bonnes idées

En quête du Prince Charmant…

Ma génération est composée de femmes qui, pour la plupart, ont été élevées avec les fabuleuses Histoires du monde de Walt Disney. Les filles sont belles, portent de grandes robes et attendent gentiment le prince charmant qui, les épousera à l’aube de leur 20ans.

Mais en grandissant, nous nous sommes rapidement rendue compte que ce cher Walt, nous avait vendu du rêve.

A 20ans, tout d’abord, nous sommes plus souvent, dans les études que dans les rayons de robes de mariées.

Et si, nous avons toutes, au moins une fois, rêvé d’un mariage dans un grand et bel endroit avec une robe de princesse, nous nous sommes également aperçu rapidement, que nous n’étions pas ces princesses parfaites; et que le prince charmant monterait jamais au 3ème étage avec son cheval blanc !

Nous avons apprit aussi, que les Hommes n’étaient pas sur Terre pour s’adapter aux femmes et que nous pouvions aussi, nous remettre en question et s’adapter à eux.

La pression exercée sur les Hommes, de devoir toujours satisfaire leurs femmes disparait doucement car le fantasme de l’homme parfait s’estompe. Nous apprenons que la perception de la perfection est propre à chacune. Nous avons pris conscience que nous étions immatures face à cette attente que nous avions des hommes.

Et Disney évolue aussi ! Avec l’une de ses dernières héroïnes, Vaiana, le studio américain à crée un dessin animé avec une jeune tahitienne qui n’a, aucun mec en vue et n’attend pas de prince charmant. Aucune histoire d’amour est présente dans le film.

Seul l’amour de la famille et le bien-être en commun sont traités dans cette histoire.

Aujourd’hui, les femmes savent qu’un homme n’ est pas un produit de consommation et ont fait le deuil des critères de sélection ou des évaluations incessantes exercées sur leur partenaires.

Terminé, la Belle au Bois Dormant qui se fait embrasser sans qu’on lui demande son avis ou le prince charmant présenté sans défauts, devant épouser une future princesse, sur de simples critères physiques.

Aujourd’hui, pour être Heureux, il ne faut pas simplement « cocher les cases » du mec parfait, de la maison, du mariage, des enfants et du chien. C’est beaucoup plus simple que cela : Partager sa vie avec une personne la plus adaptée possible à nos défauts 😉

Une des chansons sur son histoire d’amour, Orelsan propose un joli clip sur la « simplicité » d’aimer, aujourd’hui.

à la Une
Publié dans Les bonnes idées

De l’autre côté

Il y a plusieurs jours, La tirelire de l’état était publiée sur le site du Flamant Vert. Nous avons parlé du budget global de l’état et des 93 milliards dépensés sans en avoir vraiment les moyens. Nous avons aussi donné quelques chiffres : les fraudes aux prestations sociales pour les plus pauvres, estimées à 1.5 milliards d’euros et celle de l’évasion fiscale, pour les plus riches, estimées à 80/100 milliards d’euros.

Aujourd’hui, nous allons voir aussi que nous dépensons énormément d’argent en aides sociales pour des entreprises qui n’en ont finalement, pas vraiment besoin.

Il faut 1000 millions pour faire 1 milliard !

L’évasion fiscale représente 1000 milliards d’euros pour l’ensemble de l’union européenne. Les entreprises du CAC 40 sont en moyenne imposées à 15% soit 20 points de moins que le taux légal en France.

Par exemple, l’entreprise SANOFI aurait reçu entre autre, plus d’un milliard d’euros d’aides publiques ces 10 dernières années avec ce crédit d’impôt Recherche. Et pourtant depuis le début de la pandémie, cette entreprise ne cesse de revoir à la hausse ses résultats grâce aux ventes record d’anti-douleurs pour les malades du coronavirus, cessent les Recherches pour le vaccin et licencient ses employés.

Au troisième trimestre 2020, Sanofi a annoncé un chiffre d’affaires de 9,48 milliards euros, en hausse de 5,7 %, et un résultat net qui croit de 9,4 %. Sanofi a déjà versé près de 4 milliards d’euros de dividendes, faisant du groupe l’une des neuf sociétés cotées au CAC40 à avoir maintenu ou augmenté son dividende en pleine crise sanitaire.

Ce qui est dommage, c’est que dans des cas comme cela, le gouvernement ne demande aucune contrepartie. Les licenciements continuent et le milliard d’euro d’aide publique n’est pas redonné (vu qu’au final, ils n’en ont pas eu besoin pour maintenir leurs activités).

Avec ce milliard, on pourrait par exemple, pendant 1an, prendre en charge les consultations psychologiques pour les personnes qui en ont besoin après « 1an de confinement » et qui n’ont pas les moyens de se soigner.

Qui sont les plus assistés ?

Rémunérer au SMIC, ce n’est pas créer de l’emploi, c’est offrir de la dépendance à l’aide sociale, c’est imposer une vie dans la précarité, c’est créer de la pauvreté.

Et pourtant en moyenne, 70% des emplois proposés par les entreprises du CAC 40 sont payés au SMIC ou vraiment pas beaucoup plus. Ces mêmes entreprises qui recevaient encore 30.3 milliards d’euros d’aides du gouvernement en 2020. 2/3 de ces entreprises ont versés les dividendes à leurs actionnaires en pleine crise COVID et 8 d’entres elles les ont même augmenté ! 1/3 encore d’entres elles ont versés les dividendes alors que leurs propres employés étaient rémunérés par l’argent public grâce au chômage partiel.

Un plan d’urgence à 110 milliards d’euros, dont 7 milliards d’euros pour Air France et 5 milliards pour Renault, à l’heure où il faut prendre, moins, l’avion et la voiture. Un plan tourisme, un plan automobile, un plan aéronautique, pour la relocalisation industrielle, des baisses d’impôts, un plan de relance annoncé à 100 milliards… Les sommes affichées sont d’une ampleur inédite. L’ écart se creuse encore plus. Les riches rachètent les sociétés en mal, les pauvres vivent confinés dans de petits logements sans savoir ce que sera leur avenir.

1/3 du CAC 40 n’a pas versé de dividendes mais l’argent n’a pas été utilisé pour maintenir les emplois car il est resté sur les comptes, en attendant de pouvoir le verser aux actionnaires sans avoir à dos l’opinion publique. Au lieu de 56 milliards, « seuls » 30.5 milliards ont été versés en 2020.

Entre l’optimisation fiscale, l’évasion fiscale, la fraude fiscale, les aides publiques, les dividendes, l’argent coule à flot dans les poches d’une poignée d’ hommes qui n’en n’ont même pas besoin et, dépasse largement le déficit annuel du budget. Et comme cette même poignée possèdent les médias, il n’est pas rare de voir dans les médias classiques et privés ( tv, radio, presse écrite) que le problème serait en fait, par exemple, les nombreux fraudeurs au RSA 😉 ( rappel le RSA est de 570€ et est versé à 2.5millions de personnes sur une population totale d’ environ 70 millions).

Allons Messieurs, soyez Raisonnable !

Condamné, mais à encore le droit de parole en grande pompe sur une chaine de TV privée …
à la Une
Publié dans Les bonnes idées

les calories, notre énergie !

La calorie est l’unité de mesure de l’énergie.

A l’origine, la calorie est une unité de mesure physique : c’est la quantité nécessaire pour élever la température d’un gramme d’eau de 1 °C. En diététique, la valeur énergétique d’un aliment correspond à la quantité de chaleur dégagée par sa combustion.

En France, on utilise pour unité le kilocalorie (Kcal), qui équivaut à 1000 calories ; l’unité internationale est le kilojoule (Kjoule), sachant que 1 kcal = 4,18 kjoules.

> 1 gramme de glucides apporte 4 kilocalories,
> 1 gramme de protéines apporte 4 kilocalories,
> 1 gramme de lipides apporte 9 kilocalories.

Une personne sédentaire a besoin de 1800 Kcalories : Travail d’ordinateur, périodes assises prolongées, transport motorisé, pas ou peu d’activité physique.
Activité modérée ( 2000 Kcalories) : Marcher fréquemment, déneiger, tondre le gazon, jouer au parc avec les enfants, avoir une activité physique régulière (2-3 fois/semaine.)
une persone active a besoin de 2200 Kcalories : Bouger tous les jours,  pratiquer plusieurs fois par semaine une activité physique vigoureuse.

Une personne de plus de 51ans, sédentaire, a besoin de 1600 Kilocalories par jour.

La Grossesse – Les femmes ont tendance à prendre du poids parce qu’ elles n’ont pas connaissance de la valeur énergétique des aliments qu’elles mangent. Le métabolisme augmente de 300 kilocalories pendant la grossesse. Ce qui représente une banane et un bol de céréales avec du lait par exemple. On est loin de la pâtisserie ou des sucreries en tout genre que les femmes s’autorisent en pensant qu’elles ont le droit parce qu’elles sont enceinte.

La Ménopause – C’est 200 kilocalories de moins et cela est encore plus difficile à maitriser car c’est très peu pour les yeux. Un écart de temps en temps restera invisible mais un surplus quotidien entrainera forcément de la prise de poids.

Qu’on le veuille ou non, cela ne change rien. Si on ingère plus d’énergie que l’on en dépense, on prend du poids. Que ce soit les vacances, le WE, Noël ou l’anniversaire de la cousine 😉 Il faut faire un choix chaque jour : Manger moins ou bouger plus.

Un grand sportif va avoir besoin de 700g de protéines par jour alors qu’une personne sédentaire en aura besoin que de 350g.

Les protéines les moins grasses sont les lentilles, les haricots, la patate douce, le poulet et les fruits secs.

La viande rouge, y compris les charcuteries, en grande quantité (+ de 100g tous les jours) apporte trop de gras, ce qui développe le diabète, le cholestérol, ainsi que les maladies cardiovasculaire. La charcuterie en entrée, c’est un apport en protéines.

Exemple de l’alimentation quotidienne pour une personne diabétique sédentaire

Chacun d’entre nous, en bonne santé, avons besoin, pour se maintenir en forme, de 30/45 minutes de marche rapide tous les jours. Une personne en mauvaise santé ( surpoids ou autre) devra au moins 3 fois par semaine, faire 1 à 2h de marche rapide.

Trois sortes de Marches :

La ballade : flâner dans un centre commercial ou en forêt.

La Marche Rapide : Pratiquée régulièrement (1h à 2h par semaine en complément d’exercices de musculation), elle contribue à l’amélioration du rythme cardiaque, de la respiration, de l’équilibre et du tonus musculaire.

La Marche Nordique : se pratique avec des bâtons. Spécialement conçus pour ce sport, ce sont eux qui permettent d’activer les muscles de la partie supérieure du corps, mis de côté lors de la marche classique ou randonnée. 80% des muscles travaillent, c’est idéal en bon cardio pour la perte de poids. Excellent sport, bon pour le moral, conseillé à raison d’une séance de 2h30/3h, une fois par semaine.

On pense toujours que le liquide ne fait pas trop grossir et pourtant gare aux boissons chaudes faciles d’accès tout au long de la journée. un chocolat chaud dans un gobelet de 20cl c’est 160 kilocalories et un café au lait, également de 20 cl, avec du sucre, c’est 250 kilocalories.

L’apéritif peut vite remplacer un repas !

Il ne faut pas Vivre pour Manger, mais Manger pour Vivre.

L’activité physique est primordiale pour notre bon équilibre. Pour être performant et éviter les blessures, il faut avoir assez d’énergie pour assurer la séance. Un repas riche le midi ? 1 ou 2 heure de marche ou 45min de vélo/course à pied et, plus besoin de culpabiliser ou de sortir une salade pour le soir 😉

Un repas, c’est une entrée, un plat de résistance et un dessert.

L’encas de l’après-midi aussi peut-être fatal si nous ne sommes pas assez actif en journée. Mieux vaut privilégier les fruits secs dans ce cas, qui sont des bonnes protéines. Restera plus qu’ à diminuer ou supprimer cet apport sur le repas suivant, en fonction de ce que l’on a mangé.

Pensons au « Trou de la sécu » et menons une vie saine 😉

à la Une
Publié dans Les bonnes idées

C’est la Course !

L’un des plus gros facteurs à risque de maladie, est la sédentarité. Dans tout l’occident, nous ne faisons pas assez d’exercice physique. Les technologies, les machines, nos voitures, le confort de nos logements ont entraînés des maux qui touchent de plus en plus de personnes. Nous bougeons moins et mangeons de la nourriture de moins bonne qualité. Du mal de dos à l’obésité en passant par le diabète, les conséquences se paient souvent très chères.

la sédentarité et ses conséquences, à chaque âge, très bien expliquées ici

Nous sous-estimons encore beaucoup les bienfaits du sport sur notre santé. Et pourtant de nombreuses études révèlent qu’entre autre, la course à pied permet de diminuer de 30% les décès prématurés. Un coureur à 3 ans d’espérance de vie de plus qu’un sédentaire.

La course à pied est un sport assez intéressant car il augmente la force musculaire, l’endurance ( capacité cardio-respiratoire), la circulation vasculaire, réduit les risques de surpoids, de stress, d’anxiété et lutte contre l’isolement social. Le running, avec l’âge, prolonge l’autonomie et bonifie la qualité de vie.

Comment bien s’équiper pour protéger son corps et pratiquer la course à pied ?

Les Chaussettes ! Pour prendre soin du pied, il faut éviter les paires classiques qui brûlent la plante, ne protègent pas assez les doigts de pied et apportent des ampoules dès les premières minutes de frottement. Dotées d’une coupe spéciale pour le pied droit et le pied gauche, les chaussettes de course ont une bonne assise plantaire, un excellent rembourrage et un maintien musculaire exemplaire.

Les Chaussures ! Le rembourrage est une des premières caractéristiques à regarder à l’achat d’une paire. C’est ce qui va absorber le choc ! Les Semelles extérieures de technologie AHAR sont recommandées. Caoutchouc moussé réputé pour sa solidité à toute épreuve pour courir sur les sols urbains avec une adhérence impeccable par temps pluvieux. Cette technologie améliore la durabilité de la semelle.

Ensuite, il faut s’intéresser à l’effet rebond de la chaussure et voir s’il est agréable. La foulée doit sembler facile. Les chaussures de running doivent protéger vos pieds du sol. Il faut néanmoins pouvoir ressentir certaines irrégularités sous le pied pour pouvoir faire des micro corrections et éviter toute blessure. Des mauvaises chaussures peuvent entrainer des blessures à la cheville, au bout des doigts de pieds et sur les ongles de pied.

L’ échauffement ! Il permet de se protéger d’une éventuelle blessure et d’être plus performant. L’échauffement articulaire précède le musculaire puis se termine par le cardio vasculaire. Cette séance dure entre 10 et 30 min en fonction du nombre de kilomètres que l’on s’apprête à courir. Plus le corps à d’efforts à fournir, moins il faudra s’échauffer.

L’ hydratation ! L’adulte perd environ 2,5 litres d’eau par jour sous forme de sueur, d’urine ou de respiration. Il est donc important d’équilibrer la perte d’eau par un apport hydrique suffisant chaque jour, sinon vous serez en déshydratation. Une déshydratation peut, à terme, provoquer des vertiges, une soif et une fatigue extrême ainsi qu’un affaiblissement général. 

Lorsque l’on court, nous perdons entre 0,5 et 1 litre/heure (pouvant aller jusqu’à 3 litres pour les coureurs entraînés). Pour savoir combien d’eau boire en une journée (en ml), il existe un calcul simple: Prenez votre poids (en kg) et soustrayez-y 20kg. Multipliez le résultat par 15 et ajoutez-y 1500.

Une paire de Running se change environ tous les 725km d’après les podologues. Si vous ne voyez pas de signes d’usure, vous pouvez continuer mais avec prudence car courir avec une chaussure dont la technologie de départ ne fonctionne plus, entraine des risques de blessures. Des entrainements sur le bitume ou un coureur de plus de 71kgs usera sa paire de baskets plus rapidement qu’un autre.

La meilleure de paire de running élue en 2021

Les routes bitumées sont généralement plus dures que les chemins de terre sur les articulations. En effet, la terre a un amorti naturel que le bitume n’a pas. 

Vous ne pouvez pas sauter ? Abonnez-vous aux vidéos de Susana YABAR. Cette coach espagnole propose des séances en tout genre, pour tout profil. Cardio sans sauter ou abdos debout, chorégraphies, bras, dos, double menton, le corps est revisité chaque semaine.

à la Une
Publié dans Les bonnes idées

Le Face à Face

Cela va faire bientôt 1an que toute une partie de la population ( secteur tertiaire : restauration, évènementiel, discothèques, culture etc..) est confinée chez elle. 1an à la maison pour se protéger et protéger les autres, mais aussi 1 an, sans travail.

Alors au début, on trouve des activités, on monte des projets, on organise un quotidien différent mais cela va un temps. Très vite, on ne peut plus faire semblant, fuir ou fermer les yeux : On est face à soi-même pour une durée indéterminée.

Pour certains c’est la peur, le stress et pour d’autres, c’est le courage et le moment de se poser les bonnes questions, de modifier quelques comportements, de réfléchir, de s’assurer que l’on est bien en phase avec soi-même.

C’est à ce moment-là que les contrariétés, les dossiers inachevés, les problèmes  » d’avant » remontent. Cela est tout à fait normal car ce sont les conséquences du manque d’activité. Reste à savoir ce que l’on veut faire de toutes ces données remontées à la surface qui viennent combattre l’ennui.

Le secteur tertiaire est une branche de professions ou l’on travaille beaucoup. Des métiers qui passent bien souvent, avant la vie personnelle. Des activités dévouées, au service des autres.

Passer d’années de dévouement à … plus rien, est très difficile à assumer psychologiquement. Nous pouvons penser que nous ne sommes plus utile, que les gens n’ont plus besoin de nous ou encore, nous pouvons souffrir de ne plus être représenté dans la vie sociale, active.

Ensemble, quoi qu’il arrive! La vie de couple et/ou de famille devient parfois compliquée. Jusqu’à présent, nous étions habitué à vivre 3 ou 4 heures le soir puis les WE avec notre famille/conjoint mais depuis 1 an nous vivons 24h/24h ensemble et ce n’est pas si facile. La vie ne s’est pas arrêtée pour autant et il devient dur de tout caser entre 6H et 18H lorsque l’un travaille, qu’il y a des enfants, des RV ou des courses à assurer. A cela, s’ajoute les questions sur l’ Après, qui ne trouvent pas de réponses et la charge mentale qui devient immense. Peur, frustration, insécurité, isolement, autant de sentiments qui provoquent un stress intense et se retourne sur les personnes vivant sous notre toit.

Les enfants ont besoin de plus d’affection de la part des adultes car ils sentent l’anxiété générale et ne comprennent pas toujours toute l’ampleur de cette affaire.

Le droit à la déconnexion! La routine du quotidien, le travail, les transports, les enfants, ont laissé place à l’incompréhension, la sidération, la colère, le sentiment d’injustice, l’isolement, l’ennui, l’anxiété, la peur. Rassurez-vous, tout est normal. Nous ne sommes juste, pas habitués à cet effort, car pour pouvoir surmonter tout cela dans de bonnes conditions, il faut s’adapter… donc changer… donc faire un effort… et c’est dur de faire un effort. Tous ces sentiments sont semblables au processus du deuil. Nous sommes dans une situation inédite, sans repères, plongés dans un quotidien anxiogène, bourré d’incertitudes, d’inconnus et d’inquiétudes. La peur de manquer s’installe. Les informations contradictoires, noires, sont angoissantes et nous empêchent de nous recentrer, de nous apaiser pour conserver une énergie positive.

L’angoisse financière ! Chômage partiel oui, heureusement ! Merci d’avoir rendu un peu d’argent mais il faut bien être conscient que la réalité est tout autre. Depuis plusieurs années, dans ce secteur là, les salaires sont au minimum. Sur le salaire de base s’ajoute des heures supplémentaires, des primes d’objectifs ou non, des 13eme mois etc… et tout cela représente un sacré budget mensuel sur lequel il faut tirer un trait sans pour autant voir les frais fixes diminuer. Ce secteur, c’est aussi énormément d’emplois précaires représentés par les intérimaires et les intermittents à qui on demande de vivre depuis 1an avec le RSA (570€). Pendant ce temps, on ne cotise plus pour notre retraite alors qu’il nous faut déjà travailler jusqu’à 67ans.

Les conséquences! Des études menées en Chine dévoilent ce que l’on savait déjà. Un confinement à des effets plus élevés de stress post-traumatique à partir de 10 jours. Irritabilité, mauvaise humeur et pour certains ce sont des douleurs familiales ou enfantines qui remontent. Le confinement devient une vraie torture. Insomnies, troubles émotionnels ou compulsifs, dépressions ressurgissent.

Le stress engendre des problèmes de peau, de la prise de poids, de la perte de libido, des problèmes cardiaque, des difficultés à se concentrer et à mémoriser ou encore la phobie de sortir de chez soi.

Evaluons notre Résilience! Pour surmonter toutes ces conséquences néfastes pour notre santé et mettre toutes les chances de notre côté, de ne pas développer des formes plus graves de cette maladie, il est impératif de s’imposer 2 ou 3 choses.

S’éloigner de toutes les sources négatives, mais vraiment ! : éteindre sa TV et ne pas passer plus de 30 minutes par jour sur les réseaux sociaux. Ecouter de la musique, lire et/ou étudier les paroles. Regarder des films, lire des livres, écouter des podcast, faire de la méditation. Cette étape est impérative pour se recentrer. C’est le moment de faire le bilan.

Reconsidérer sa vie : qui nous sommes, ce que l’on veut, ce que l’on ne veut pas, formuler de nouveaux projets. Ecrire ! Poser sur du papier ou à l’ordinateur ce que l’on ressent comme dans un journal de bord. Ce bilan est impératif si l’on veut tenir l’anxiété, le plus loin possible de nous et de notre famille.

Mettre en place une routine équilibrée, restructurer ses journées, comme on le ferait au travail : L’entretien de notre logement, une activité intellectuelle, une activité physique, un moment social grâce à la visio ou le téléphone, un moment de loisir seul ou à plusieurs, un moment de lâcher prise, à soi.

Pourquoi pas organiser des concours de cuisine avec ceux qui vivent avec nous, faire du tri, apprendre une langue étrangère, s’intéresser à des sujets que l’on ne maîtrise pas ou dont on a une image que par les médias. Si on a la chance d’avoir un jardin, imposons-nous un minimum de 45 min dehors. C’est le moment d’utiliser notre gros manteau, notre capuche, nos chapeaux ou lunettes de soleil et de Sortir Respirer. Seule une canicule peut être une raison de ne pas sortir 😉

Communiquer : par l’ écriture mais aussi en discutant avec ses proches.

La difficulté est réelle car nous vivons dans une société où l’on a pas appris, ou, n’avons pas l’habitude, de développer nos ressources intérieures. On a plutôt tendance à aller chercher des solutions à l’extérieur, alors que nous avons tout ce qu’il faut en nous, pour passer cette période dans de bonnes conditions.

Vous avez besoin d’une aide professionnelle si vous vous reconnaissez ! Troubles du sommeil, de l’alimentation (anorexie, boulimie…), consommation d’alcool ou de substances, idées noires, réactions agressives envers vous-même ou envers les autres, tous ces comportements doivent être pris au sérieux. Ils montrent que vous n’allez pas bien et nécessitent une aide extérieure, professionnelle. Appelez votre médecin ou votre psychologue. De nombreuses consultations peuvent se réaliser via Zoom 🙂

Il ne faut absolument pas minimiser les conséquences psychologiques d’une telle épreuve. Si les émotions qui découlent d’un traumatisme ne sont pas prises en charge, alors des symptômes de stress post-traumatique peuvent apparaître quelques, semaines ou mois plus tard.

 

à la Une
Publié dans Les bonnes idées

La Tirelire de l’Etat

Je suis aller faire un tour sur la plateforme du gouvernement, concernant le budget 2021. Comment est financé le budget de l’état et de combien est-il ? Combien représentent les aides sociales et comment sont-elles financées ?

En France, la règle du jeu est simple : On cotise à la hauteur de nos moyens et on récupère à la hauteur de nos besoins.

Le Budget de l’état c’est l’ensemble des ressources et des dépenses. Depuis 40 ans les dépenses sont supérieures aux recettes pour plus de 2000 milliards d’euros : c’est la dette.

Plus de 90% de ces ressources viennent des d’impôts directs ou indirects prélevés à la fois sur les citoyens et les entreprises. Les 10% restants proviennent des amendes et des jeux.

Les dépenses de l’État financent les services publics : la police, la justice, la recherche l’éducation etc… Elles comprennent des dépenses de personnel, de fonctionnement, d’intervention, d’investissement (exemple : construction des routes) ainsi que le remboursement des intérêts de la dette.

En 2020, le budget était de 250 milliards d’euros mais nous en avons dépensé 343, soit un déficit de 93 milliards d’euros. On estime que les personnes et les entreprises qui ne paient pas l’intégralité de l’impôt dont ils sont redevables représentent entre 80 et 100 milliards d’euros perdus pour le budget, tous les ans.

Les Aides Sociales

L’aide sociale est financée par la participation de l’État, les collectivités territoriales, les organismes de Sécurité sociale et les organismes de mutualité agricole.

En 2015, la protection sociale représentaient un total de 746,6 milliards d’euros, dont 701,2 milliards sont des prestations sociales. Cela représente 32 % du produit intérieur brut français. Le Danemark, l’ Italie, la Finlande, l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique et la Suède consacrent aussi plus d’un quart de leur PIB à la protection sociale. Les prestations versées pour la santé, la vieillesse ou la survie représentent 80 % du total.

Le RSA (570€) est versé à 2.5 millions de personnes chaque année et il est estimé que 30% des personnes pouvant en bénéficier ne le demandent pas. Les démarches sont complexes et découragent beaucoup. Une personne sans domicile fixe peut prétendre à ce minimum vital.

L’ Histoire de la sécurité sociale.

Les résistants avaient pour idée de développer une protection sociale par la solidarité. La règle est restée mais divise les français. Cotiser à hauteur de ses moyens ne plaît plus à une catégorie de personnes qui pense que cette participation leur donne Droit, d’accéder à ces aides même s’ils n’en ont pas besoin.

Aujourd’hui, la sécurité sociale est divisée en 4 départements : la maladie, la famille, les accidents/maladies professionnelles, ainsi que la retraite. Mais cela devient difficile à financer.

Moins d’argent récolté car il y a moins de salaires, au vu du chômage qui ne cesse d’augmenter. On vit plus longtemps et en mauvaise santé. Les retraites et les soins représentent la plus grosse partie du budget.

En 1991, le nouvel impôt, la CSG voit le jour pour les retraités, les personnes en situation de handicap, les chômeurs, les propriétaires et certains placements financiers.

En 1996, c’est l’impôt la CRDS, pour tous, afin de rembourser le prêt contracté par le ministre de l’époque.

En 2004, c’est le reste à charge qui augmente. Sur chaque soins, médicaments, transports ou traitements, les français participent à leurs dépenses en matière de santé. Les politiques parlent de moins en moins de solidarité et incitent les salariés à se protéger eux-mêmes, avec des complémentaires santé individuelle. C’est un peu le retour à la case départ car lorsque la solidarité disparaît, seuls, ceux qui peuvent payer, sont protégés.

En 2013, le gouvernement impose de travailler plus longtemps et augmente les cotisations. Pour pouvoir profiter de la vie avec une retraite complète, il faut travailler jusqu’à 67ans. A noter qu’il a été calculé par l’INSEE que l’espérance de vie en bonne santé était de 64 ans pour les hommes et 65 ans pour les femmes.

Le vocabulaire change également, on parle plus de charges que de cotisations et la solidarité a disparu.

En 2015, le montant des allocations familiales est versé désormais en fonction du revenu mais toutes les familles continuent à en bénéficier.

La protection sociale n’est plus la même pour tous. Il y a le régime général qui concerne 80% de la population, puis il y a le régime pour les professions libérales, les indépendants, les agriculteurs et les fonctionnaires.

Et concrètement, les aides sociales, cela représente combien dans la tirelire ?

Il est important de préciser que tous les chiffres viennent de la DREES ( Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques ).

Je pose mon article sur l’année 2018 ( avant Covid ) où 742 milliards d’euros ont été dépensés pour la protection sociale. Le logement et la pauvreté ont reculé alors que la vieillesse et la famille ont augmenté.

La vieillesse/survie (retraite, avantages séniors) représente 325 milliards sur les 742 de départ, et la santé, c’est 249 milliards ( soins, hospitalisations, spécialistes, maison de repos, cures, traitements, transports).

Les prestations liées à l’emploi sont en nette augmentation et représentent 44.8 milliards (chômage et plan de formation mit en place sous le président Hollande).

La dépense ayant le moins varié en 2018 est celle de la famille à cause de la chute de natalité et de la modification du versement des allocations familiales en fonction du revenu soit 54.6 milliards d’euros.

Les dépenses en lien avec la pauvreté et l’exclusion sociale est en hausse avec 21.3 milliards d’euros et les prestations de logement atteignent le montant de 18.4 milliards d’euros.

En bref !

Presque 6 millions de chômeurs fin 2020 pour 800 000 offres d’emplois. Seuls 23% des bénéficiaires ont accès à un emploi en CDI ou de + de 6 mois. 43% d’entre eux auront accès à un emploi pour un mois.

A la demande du sénat, en 2019 La cour des comptes a réalisé une enquête sur le montant perdu à cause de la fraude à l’aide sociale. Une somme d’un milliard d’euros a été détectée dans les départements de la famille et de la pauvreté, celui de la santé et de la vieillesse étant presque impossible à étudier.

Plus de 10 millions de personnes vivent en France, sous le seuil de pauvreté qui est de 1063€/mois, soit environ 1 français sur 7.

Les aides sociales permettent de baisser de moitié, l’écart de niveau de vie entre les 20% les plus pauvres et les 20% les plus riches.

Il y a un peu plus de 3 millions d’allocations de rentrée versées chaque année et 2.8 millions d’allocations d’aide au logement.

Les derniers gouvernements ont voulu économiser 8 milliards d’euros sur le budget de la santé ces dernières années, en supprimant des lits, du personnel et du matériel. En 2020 le gouvernement a dépensé 15 milliards d’euros dans l’achat des masques chirurgicaux.

STOP AUX PREJUGES, CLIQUEZ ICI pour connaître le vrai montant des minima sociaux.

La meilleure façon de réduire ces dépenses d’assistance sociale est de se maintenir en bonne santé, par une alimentation saine et de l’exercice physique. La plupart de nos maux, frais médicaux et/ou d’hospitalisation sont la conséquence d’une mauvaise hygiène de vie. Soyons raisonnable, Responsable.

à la Une
Publié dans consommer, c'est voter

L’argent Tabou se décomplexe

Sujet tabou dans nos pays francophones, l’argent est de plus en plus, mis en lumière. Et c’est une bonne chose ! Souvent passé sous silence, ou considéré comme quelque chose de malsain, nous le payons aujourd’hui tristement, ce qui fait évoluer les mentalités.

Jusqu’à présent, les études montraient que les gens préféraient, en France, encore parler de leur opinion politique que de leur salaire, mais cette tendance a bien changé. Comme dans les pays anglo-saxons, assumer et dire son salaire s’impose. En sociologie, on dit que l’argent a un pouvoir de vérité dans les rapports humains.

L’argent est comme un miroir car il n’est pas vu pour ce qu’il est mais pour ce que nous projetons sur lui ( l’argent, c’est la sécurité, la liberté, le confort de vie, le pouvoir, une source de conflit, l’injustice, la cause des problèmes dans le monde, sale, etc. pour ne citer que les plus courants). 

Nous nous intéressons dans cette publication, aux personnes qui, loin d’être acheteuses compulsives, ne parviennent pas à dépenser de l’argent pour elles.

Cette attitude cache une tendance à l’autodénigrement et témoigne souvent d’un intense besoin de sécurité. Cela s’appelle « l’anorexie financière ».

Ne pas dépenser, c’est assurer ce besoin de sécurité et se préserver pour un futur forcément angoissant. Cela rejoint la peur de la mort ou de la maladie: on craint d’être démuni et de ne pas pouvoir faire face aux difficultés qui nous attendent.  

Le phénomène de l’anorexie financière est très différent de celui de la pingrerie. Une personne à qui l’on aurait dit dans son enfance : ‘Tu ne vaux rien’, ‘tu es nulle’, pourra avoir mémorisé ces remarques et vouloir être transparente aux yeux des autres à l’âge adulte. Persuadée qu’elle n’a pas de valeur, la personne concernée, aura tendance à dépenser pour ses proches, mais pas pour elle.

De cette mauvaise estime de soi résulte bien souvent une forme d’ascétisme : le non droit à la satisfaction et le manque de confiance en soi.

Il y a également, la phobie du manque d’argent : reflet de ce manque de confiance, cette peur paralyse et empêche d’ évoluer.

On pourrait se dire que cette peur aide les gens à moins dépenser, à devenir économes, cela évite de nombreux cas de surendettement. Mais ce n’est pas tout à fait vrai car on observe de plus en plus que le manque d’argent « réel » est un problème qui touche les personnes qui ont peur d’en manquer. Sans doute parce qu’elles ont de réelles raisons d’avoir peur. Mais est ce que cette peur ne provoque pas non plus leur situation actuelle ?

Pour se sortir de cet engrenage, il peut être utile d’en parler. Sans forcément aller voir un psychologue, il est conseillé de discuter avec une amie ou un membre de sa famille. Sur un plan plus comportemental, on peut commencer par se faire de petits plaisirs -une place de cinéma, ou un bon livre une fois par semaine.

L’ argent, une obsession ? En vouloir toujours plus même si on en a pas besoin, avoir peur de le dépenser ou encore, vouloir en dépenser le moins possible alors qu’on en a les moyens, l’argent devient très souvent obsessionnel.

 L’argent est un formidable bulletin de vote, bien plus puissant que le bulletin que vous déposez parfois dans une urne. En effet, chaque jour, en dépensant votre argent vous donnez une couleur à la société que vous avez envie de construire.

Par exemple, en achetant du bio, vous permettez à des producteurs d’en vivre et cela a d’autres impacts que des aliments produits avec des pesticides. Si vous achetez local ou des produits fabriqués par des entreprises dont vous partagez les valeurs, cela a des conséquences différentes que si vous achetez des produits provenant d’autres continents ou fabriqués par des entreprises dont les valeurs ne sont pas les vôtres.

Et si vous avez plus d’argent que nécessaire, les financements participatifs permettent de soutenir les porteurs de projets en recherche de fonds sous forme de prêts ou de dons. Voilà une autre merveilleuse manière d’influencer le monde de demain.

à la Une
Publié dans consommer, c'est voter

L’immigration vue par l’INSEE

Tous les chiffres que je vais donner ont pour source, non pas un journaliste mais l’INSEE ( Institut National de la Statistique et des études économiques). Il est important de le préciser. Je vous invite à consulter régulièrement leurs résultats ICI

En 2019, 6,7 millions d’immigrés vivent en France, soit 9,9 % de la population totale. 2,5 millions d’immigrés, soit 37 % d’entre eux, ont acquis la nationalité française.

La population étrangère vivant en France s’élève à 4,9 millions de personnes, soit 7,4 % de la population totale. Elle se compose de 4,2 millions d’immigrés n’ayant pas acquis la nationalité française et de 0,7 million de personnes nées en France de nationalité étrangère.

1,7 million de personnes sont nées de nationalité française à l’étranger. Avec les personnes immigrées (6,7 millions), au total, 8,4 millions de personnes vivant en France sont nées à l’étranger, soit 12,6 % de la population.

En 2019, 46,5 % des immigrés vivant en France sont nés en Afrique. 33,3 % sont nés en Europe. Les pays de naissance les plus fréquents des immigrés sont l’Algérie (12,6 %), le Maroc (12 %), le Portugal (9 %), la Tunisie (4,5 %), l’Italie (4,3 %), la Turquie (3,7 %) et l’Espagne (3,6 %). La moitié des immigrés sont originaires d’un de ces sept pays (49,7 %).

Selon l’INSEE, la France continue d’accueillir des immigrés, mais de 2006 à 2013 ils sont également de plus en plus nombreux à quitter l’Hexagone. Et si globalement la part de la population immigrée augmente, c’est de façon modérée. Des faits qui contredisent les thèses extrémistes selon lesquelles la France subirait une « invasion ». France Culture

Distinguons les demandeurs d’asile des réfugiés

Un demandeur d’asile est un migrant qui a entreprit les démarches de demande d’asile auprès de l’OFPRA (l’Office français de protection des réfugiés et apatrides). Découvrez ICI les démarches à effectuer sur le site du ministère.

Un réfugié est une personne qui, en cas de retour dans son pays, craint « avec raison d’être persécuté du fait de sa race, de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un certain groupe ou de ses opinions politiques ». Ce statut de réfugié est obtenu après une demande d’asile et bénéficie à ce titre des mêmes droits que les citoyens français ou les autres étrangers vivant en situation régulière en France.

Les Aides , un Fantasme ?

Pendant toute la durée de la procédure de demande d’asile, la personne bénéficie de 11.35€/jour si elle ne peut pas être hébérgée.

Si le statut est accordé et à partir du moment où la personne peut avoir une place dans un hébergement il bénéficie, en fonction de la composition de la famille, d’une aide entre 91€ et 718€/mois le temps de trouver d’autres ressources au moins égal à ce minima.

Pendant toutes ces procédures, la personne peut être soignée en cas de besoin, seulement par le biais d’une association ou d’ un hôpital « agrée » PASS.

Un mois après l’obtention du statut de réfugié, la personne doit prouver qu’elle vit en France légalement et à ce moment-là, elle bénéficie de la CMU (prise en charge des médicaments et d’une éventuelle hospitalisation). Bien évidemment, on ne leur souhaite pas de tomber malade tous les 15 jours 😉

Si le demandeur d’asile a un membre de sa famille dans un autre pays de l’UE, alors ce n’est pas la France qui traite son dossier et il lui est impossible de bénéficier de la CMU. Dans ce cas, c’est l’ AME qui prend en charge seulement les soins médicaux.

Dans tous les cas, un demandeur d’asile ne peut bénéficier de l’allocation logement, familiale ou RSA.

Le RSA n’est proposé que si une personne est en situation régulière depuis au moins 5ans en France. On rappelle que cette aide est de 570€.

Notre pays est classé 4ème des pays dans lesquels, les gens contraints de quitter leur pays, souhaitent se rendre, derrière l’Allemagne, la Suède et le Danemark.

Ces réfugiés (les Syriens) sont pour la plupart éduqués, formés et ils veulent s’installer et travailler. Là encore, la Suède et l’Allemagne sont plus attractives que la France » Florence TRINTIGNAC

En 2019, Charlie Hebdo disait : « L’immigration c’est un peu comme le code du travail. Un truc qu’on triture à volonté, qu’on accuse de tous les maux, dont on veut chambouler les règles et qui sert de dérivatif quand la politique économique ne donne pas les résultats escomptés. » En simplifié, c’est l’effet diversion ! C’est comme cela, que le trafic de drogue ou le port du voile sont des sujets qui reviennent à la moindre  » affaire », loi impopulaire en cours de vote ou lors d’ une élection.

Et les réfugiés Climatiques ?

Les régions du monde à proximité de l’équateur sont les premières concernées par les problèmes de sécheresse. L’Amérique Latine, l’Asie du Sud et l’Afrique Saharienne sont les plus touchées.

Les pays-Bas, dont 60% de la population vit sous le niveau de la mer, des îles Allemandes et toutes les régions à proximité du Danube sont touchés par la montée des eaux.

Et mêmes si les pays développés peuvent gagner du temps, ils seront rapidement rattrapés par les conséquences de ce désastre annoncé.

La médiatisation croissante a généré une première incompréhension en donnant l’impression que c’était un phénomène nouveau. Pourtant, la migration liée à des facteurs environnementaux a toujours existé et a même façonné l’occupation de la planète par les Hommes. Toute la mobilité humaine depuis l’apparition de l’Homme sur la planète est liée à des facteurs environnementaux. On peut citer le tremblement de terre de Lisbonne en 1755, les famines en Irlande et en Angleterre qui ont conduit les populations à migrer vers les États-Unis, ou encore le Dust Bowl aux États-Unis dans les années 1930. Alice BAILLAT

Parfois je me dis que l’on s’est tellement embourgeoisé et que l’on a tellement peur de perdre le peu qu’on a, que l’on est même plus capable de voir et d’accepter qu’il y a une réelle misère.

Et pourtant, nous avons largement notre part de responsabilité. Notre façon de consommer est destructive pour tout le monde. Nous fermons les yeux sur les enfants qui travaillent ou les adultes exploités, alors que nous courrons après l’argent et que nous avons tendance à faire toujours le maximum pour nos enfants.

Tant que l’on peut aller acheter nos capsules de café dans le grand magasin d’un gigantesque centre commercial, nous ne sommes touchés par RIEN.

Quand allons-nous devenir Raisonnable, Responsable ? Quand allons-nous comprendre qu’ on ne peut pas tout acheter « moins cher » sans accepter un peu de la misère qui en résulte ? Tout ce que l’on a refusé de payer s’imposera à nous forcément à un moment donné.

Néanmoins, je me réjouis de voir au fil des années, de plus en plus de gens qui s’intéressent et acceptent d’en parler. J’en vois même qui réalisent le malaise, font leur mea-culpa et mettent en place des plans afin de modifier leur habitudes ou encore de faire évoluer leur façon de pensée. En fonction de nos moyens financiers et du temps que nous avons, nous pouvons chaque jour faire ou penser différemment.

En attendant, pour le gouvernement fraîchement condamné par la justice, pour non action face aux problèmes écologiques, la prise de conscience est là… mais pour l’heure, on en reste encore aux déclarations d’intention.

à la Une
Publié dans L' instant ZIK !

L’Histoire avec CALOGERO

Passionné par l’Histoire, Calogero a toujours composé en pensant à ces grandes époques qui ont changé ou fait évoluer les Hommes. Il a également composé en pensant à de grands personnages, à des drames ou encore à des victimes de meurtres, de terrorisme ou de préjugés.

Voici un extrait de son répertoire moins connu, mais d’une extrême poésie, alliant beauté des mots et vérité. Une vérité, qui comme toujours, amène à la réflexion.

Je vous invite à continuer à fouiller dans son répertoire truffé de textes marquants.

En cliquant sur les titres, vous pourrez prendre le temps de lire les paroles en écoutant la chanson.

QUI PARLAIT

LE VELO D’HIVER

J’AI LE DROIT AUSSI

LES FEUX D’ARTIFICES

UN JOUR AU MAUVAIS ENDROIT

SUIS-JE ASSEZ CLAIR ?

C’EST D’ICI QUE JE VOUS ECRIS

LE PORTRAIT

DROLE D’ANIMAL

YALLA pour Sœur Emmanuelle

à la Une
Publié dans Les bonnes idées

Les préjugés

Le préjugé est défini par le dictionnaire LAROUSSE comme étant un jugement sur quelqu’un ou quelque chose, formé à l’avance (sans fondement), selon des critères personnels et qui oriente les dispositions d’esprit à l’égard de cette personne/chose.

En psychologie le préjugé fait référence à une attitude qui renferme des sentiments de mépris, de dégoût ou d’écœurement.