Publié dans consommer, c'est voter

Le Retour à l’Anormal

Le président de la république a annoncé la réouverture de quasi toutes les infrastructures.

Je ne regarde pas la TV, ne m’informe que par internet via des rédactions n’appartenant pas à des milliardaires, la presse étrangère et scientifique. Il est important de le préciser.

j’ai l’impression que la communication officielle a encore été mauvaise puisque après avoir pris connaissance de plusieurs témoignages, j’ai eu le sentiment que le ou la Covid, était fini.

La priorité devrait encore et toujours, être « ne pas transmettre et ne pas être contaminé ». Porter le masque, garder ses distances, se laver les mains, changer de vêtements si on se rend au travail ou dans un commerce. Je ne parle pas de la contamination par les selles qui restera jusqu’au bout complètement ignorée alors qu’ elle est bien réelle.

Mais cela n’est valable que lorsque l’on a, à cœur de responsabiliser les gens. Il est toujours plus facile de préférer la manipulation en passant par la peur et la culpabilité.

Alors, le Covid a disparu, laissant place à la peur de l’amende, du contrôle de police et surtout au manque de réflexion. Comme toujours, la presse et la parole officielle mettent de côté la base du problème pour mettre la loupe sur des « trucs » qui occupent .

Les jeunes qui se regroupent en plein air, ne causant aucun clusters sont toujours pointés du doigt, alors que le concert test espagnol de 5000 personnes, par exemple, a prouvé officiellement qu’il y avait Zéro risque de transmission. Les reportages ont l’air de suivre, jours après jours, l’éternelle même logique. Diviser les gens.

Pendant qu’on déteste ces jeunes, on ne parle pas de notre ministre contaminée laissant une bonne cinquantaine de cas contact derrière elle, parce que distribuer des médailles et aller à l’opéra « ce n’est pas très covid ». On ne parle pas de cette sénatrice qui se fait monter des room- service en chambre avec des patrons d’ONG, dans des palaces ouverts, lors de réunions de travail, sans port de masques en prétextant qu’elle n’était « pas au courant que c’était interdit ».

On ne parle pas, ou en tout cas, pas de manière si appuyée que les rave-party, des jet setteurs qui organisent des déjeuners et des dîners dans des palais avec des membres du gouvernement qui ont quand même déclarés « que tout paraissait légal ». Ce même jet-setteur qui dirigeait les policiers dans les banlieues plutôt qu’en bas de chez lui, aurait « oublié » de déclarer une partie de ses revenus/biens, sur ses dernières déclarations d’impôts et s’est fait saisir pour plus d’un million d’euros d’objets d’art non déclarés il y a quelques semaines. Ce monsieur était encore sur un plateau TV il y a quelques jours pendant que d’autres, pour moins que cela, sont en prison.

L’information française n’évolue pas. Son accès reste très sombre. Le journal TV est toujours considéré comme de l’information officielle et crédible.. Les trois quarts de l’ensemble des médias (presse-TV-radio) appartiennent toujours à d’ ultra riches hommes d’affaires qui prêtent leurs jets, yachts et villas à nos hommes politiques. Il n’y a plus de neutralité. Les bons journalistes en souffrent et les mauvais sont nourris par l’argent.

Mener une vie plus simple, plus sereine, c’est aussi, bien s’informer pour ne pas laisser des coins de cerveaux, pourrir sous la haine et les préjugés.

Alors oui, beaucoup de métiers vont à nouveau fonctionner, mais pour combien de temps ? Est-ce qu’on ouvre tout pour mieux, tout refermer après ? Est-ce que dans la tête de tout le monde, il est bien clair que le virus est toujours là ? Qu’il faut toujours se protéger et protéger, même si nous retrouvons un peu de liberté ? Est-ce qu’on va passer l’été ?

Voici une étude financée par l’institut Pasteur qui propose un petit compte rendu des lieux d’infections et des mesures, toujours utiles de mettre en place. Cliquez ICI

Il y a toujours de moins en moins de médecins et de matériel dans les hôpitaux. Les lits continuent d’être supprimés. De l’autre côté les milliardaires français ont vu leurs patrimoines grimper de 55% et les dividendes ont augmenté de 56 milliards d’euros cette année. Juste, cette augmentation représente 4 fois le budget de la santé et ce n’est que l’augmentation.

Le gouvernement n’a pas trouvé d’autre solution que faire voter la loi sur le chômage car il parait toujours impensable de taxer les grandes fortunes et/ou les transactions bancaires à 6 ou 7 chiffres.

L’ONU, la Cour des Comptes et le FMI ont demandé de mettre en place une taxe pour les plus riches suite à la pandémie.

Un peu d’espoir avec les USA, l’Espagne, Singapour, L’Australie et l’Inde qui taxent les plus riches depuis la pandémie.

La fortune de 42 milliardaires français représentent 510 milliards de dollars, avec trois nouveaux venus entre 2019 et 2020. ( rappel : Il faut 100 millions pour faire 1 milliard )

Nous pouvons constater que « le ruissellement de MACRON » ne fonctionne pas. Un riche qui passe ultra riche ne permet, à aucun moment, à un pauvre de devenir moins pauvre. Nous avons l’impression que les aides d’état aux grandes entreprises ne servent qu’à maintenir les dividendes en fin d’année et que tous ces millions, voir milliards partent dans des paradis fiscaux plutôt que dans l’investissement de notre pays.

Soyons chacun Responsable, Raisonnable car c’est officiel, le coronavirus maintenant, c’est du chacun pour soi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s