Publié dans consommer, c'est voter

Les Sciences avant Tout

En 2019, le magazine « Sciences et vie » est racheté par le géant ReworldMedia et depuis c’est un bras de fer qui oppose la rédaction et le principal actionnaire.

La rédaction met en garde ses 400 000 abonnés et ses 4 millions de lecteurs que du contenu, faux dans son information, est publié sur le site internet « Sciences et Vie » sans son accord.

L’équipe de journalistes s’inquiète du manque de moyen soudain, alors que la direction estime que l’on peut produire de l’information scientifique sans journalistes scientifiques. C’est une menace pour la rédaction.

20 journalistes sont remplacés par des pigistes non scientifiques. Côté site internet, les journalistes scientifiques sont remplacés par des « chargés de contenus ». La nouvelle directrice ainsi que le nouveau rédacteur en chef n’ont aucune expertise.

En septembre, les deux remplacés Hervé Poirier et Mathilde Fontez annoncent leur départ.

Les restants entament trois jours de grève et obtiennent beaucoup de soutien dans la sphère scientifique et auprès des abonnés.

En 2020, seuls 180 000 exemplaires sont vendus.

On ne peut pas, penser d’abord, à créer du clic avant d’informer.

Après une forte médiatisation et un rassemblement devant le siège du groupe pour dénoncer le manque d’indépendance, le gouvernement est interpellé. Cela ne donnera absolument rien. La ministre de la culture rappelle  »  « n’est assorti d’aucune condition quant à la présence de journalistes au sein des rédactions » !

Fin mars 2021, la quasi totalité de la rédaction démissionne dont les 5 rédacteurs experts. Le groupe annonce que les 9 employés ne seront pas remplacés. A partir de ce moment, il n’y a plus aucune expertise scientifique à « Sciences et Vie ». Restent maquettistes, iconographes, et un journaliste spécialisé nommé rédacteur en chef adjoint.

L’argent à prit le dessus sur les sciences, en pleine pandémie et en pleine ère où la culture scientifique se perd chez le grand public.

Lundi 10 mai 2021, Hervé Poirier, ancien directeur de la rédaction de Science & Vie a annoncé le lancement fin juin d’un nouveau magazine scientifique : Epsiloon (prononcez Epsilon), qui en mathématiques « désigne le tout petit (la quantité infinitésimale) et l’immensément grand ».

Rendez-vous sur Ulule pour les soutenir jusqu’au 10 juin 2021.

Cliquez sur les images ci-dessous pour les faire défiler en plus gros et découvrez les soutiens TWITTER.

La nouvelle équipe espérait 1500 participations sur un mois et c’est 12 000 abonnements qui ont été souscrits en moins de 24H.

Aujourd’hui, à midi, le compteur dépassait les 26 110 abonnements !

Le groupe Unique Héritage Media, plus connu pour son activité de presse jeunesse (Fleurus Presse, Disney Magazines…), s’est aussi associé au projet en y un investissant un peu plus d’un million d’euros, avec cette « idée folle de rajeunir la presse d’actualité scientifique ».

Abonnée à « Sciences et Vie Junior » il y a plus de 20 ans, puis, abonnée à « Sciences et Vie », grâce à mon mari qui l’était depuis plus de 15ans, nous avons suivi cette équipe de journalistes scientifiques dans leur nouvelle aventure. Ils ont bercé notre enfance, on leur devait bien ça ! Le Flamant Vert est donc l’un des premiers abonnés d’ EPSILOON, Et Vous ?

Vous pouvez, encore cliquer sur les images ci-dessous afin de lire les messages de ceux qui ce sont abonnés dans les premières 24H 🙂

Voici l’équipe qui vous transmettra cette culture scientifique tellement importante et qui bercera peut-être dorénavant vos enfants et petits-enfants.